Bénin : Le Tolègba d’Adjagbo consumé, l’alerte des têtes couronnées

Adrien TCHOMAKOU 12 novembre 2020

Fait inédit ! A l’aube de ce mercredi 11 novembre, les populations d’Adjagbo, un village de l’arrondissement d’Akassato dans la commune d’Abomey-Calavi, ont découvert leur fétiche Tolègba complètement consumé. Elles étaient devenues impuissantes devant une réalité que beaucoup qualifient de règlement de compte et/ou d’un évènement ordinaire. Selon les recoupements, nul ne peut a priori affirmer avec certitude ce qui s’est réellement passé. Mais, des indiscrétions font état d’un acte prémédité. Car, des indices découverts en disent long. « Tout porte à croire que c’est de l’essence que des gens y ont versé pour le brûler. Je n’ai jamais vu le fétiche Tolégba brûlé jusqu’au dernier degré. C’est incroyable », déplore un usager de ce lieu sacré. Pour Hounnongan Sokpo-Sali qui a réussi à éteindre les flammes avec le concours des riverains, c’est tard dans la nuit en voulant faire des rituels sous la bénédiction de Tolégba qu’il a découvert l’incendie. « C’est dommage. Qui peut avoir le courage de poser un tel acte. Qui brûle un lieu sacré ou un fétiche, brûle sa vie, dit-on », se désole-t-il.
Surpris et indignés par cette scène horrible, les dignitaires, sages, notables, guérisseurs traditionnels et têtes couronnées d’Adjagbo se sont réunis pour décider de la conduite à tenir. Après une consultation populaire de l’oracle officié par le grand-prêtre fâ Akiza-Adrandjèko Ekpinzin-Gomanda, il a été décidé de la reconstitution de ce fétiche Tolègba. Ainsi, les rituels auront lieu les samedi et dimanche prochains au même endroit. C’est pourquoi, les guérisseurs traditionnels et têtes couronnées tendent la main à toute personne de bonne volonté pouvant les appuyer pour la réussite de cette cérémonie.





Dans la même rubrique