Bénin : les citoyens invités à consommer local

2 octobre 2020

Amener les Béninois à aimer et à consommer tous les produits cultivés ou fabriqués par leurs concitoyens. Tel est l’objectif des autorités du ministère de l’industrie et du commerce en initiant le « Mois du consommons local ». Ainsi, durant tout le mois d’octobre, des produits des secteurs agricole, artisanal, touristique, des petites et moyennes entreprises s’offrent aux Béninois. Une panoplie de produits issus de l’ingéniosité des braves femmes et hommes s’invitent dans des ménages et des administrations publiques et privées. « Le Béninois porte souvent son choix sur les produits importés tout en pensant que les produits nationaux ne sont pas de bonne qualité. Ce phénomène constitue un obstacle à la consommation de nos produits et menace le développement durable de notre pays. Il convient donc de prendre des décisions pour renverser cette tendance », a expliqué Alimatou Shadiya Assouman, ministre de l’industrie et du commerce le jeudi 1er octobre 2020 lors du lancement de cette opération à la Chambre du Commerce et d’Industrie du Bénin (CCI).

A l’en croire, cette initiative a été prise afin d’inviter le Béninois à consommer les produits made in Bénin et d’encourager les opérateurs économiques à investir dans la production locale. « Nous devons préférer et renouer avec nos produits », a-t-telle ajouté. Ainsi, au cours de ce mois, les Béninois et tous résidant au Bénin auront l’opportunité de découvrir ou de redécouvrir des produits nationaux de très bonne qualité, d’écouter des spécialistes et des sociologues qui leur apprendront à aimer les produits... C’est donc le mois de la révélation et de la promotion des produits locaux. Il faut donc les savourer.

Au cours de ce lancement, un panel a été fait afin de présenter à l’assistance l’éventail des produits locaux, leurs force et faiblesses. « Les produits localement fabriqués sont de très bonne qualité. Le seul problème, c’est qu’ils ne sont pas en quantité suffisante pour couvrir tout le territoire national », explique Bonaventure Kouakannou, Directeur de Cabinet du ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche. Pour les autres intervenants venant des ministères de l’artisanat et de l’industrie, des efforts restent à faire dans la productivité et la transformation des produits locaux.





Dans la même rubrique