Bénin : plusieurs établissements supérieurs privés fermés

3 février 2022

Eléonore YAYI LADEKAN, MERS

La Direction Générale de l’Enseignement Supérieur (DGES) avec à ses côtés la police républicaine et le cabinet de Maître Hortense BANKOLE huissier de justice, a procédé dans le Littoral et le Plateau à la fermeture de certains établissements privés ayant illégalement ouvert des filières. Le DGES Youssao Abdou Karim Issaka et ses équipes, ont donc procédé à la suspension et à la fermeture de Iscom et l’Instut universitaire africain du Bénin à Cotonou. Le Poma University, Triumphant university et EDEXEL à Igolo dans la commune d’ ifangni. Il est reproché à tous ces établissements le non respect des textes en vigueur pour avoir ouvert de la section anglophone. A en croire les responsables, cette section n’a jamais été autorisée par les services compétents du MESRS.

Plusieurs filières sont aussi ouvertes dans ces établissements sans autorisation. Pas de candidats présentés aux examens nationaux depuis 2017, le personnel administratif et les étudiants sont des Nigérians par endroit, les infrastructures ne répondent pas aux normes... Certains avaient pourtant bénéficié d’un sursis d’un an (2019-2020) de la part du ministère pour se mettre en règle.

Un dernier établissement (ELTC) qui ne forme pas, mais reçoit des bacheliers et les place dans des écoles au Bénin, Togo et Ghana, a également été fermé à Igolo.
Cette opération lancée par la DGES ce jour, se poursuivra sur toute l’étendue du territoire national pour détecter et fermer tous les établissements d’enseignement supérieur clandestins illégalement installés.





Dans la même rubrique