BEPC 2018 : Ceg le Nokoué : le Sg de la préfecture encourage les candidats

La rédaction 10 juillet 2018

16H00. Au Ceg le Nokoué, l’atmosphère était plutôt calme. Les candidats étaient tous concentrés sur leurs copies. A entendre Ignace Vissoh, Chef-centre par intérim, la majorité des surveillants convoqués étaient présents. « A 7 heures, nous avons ordonné la fermeture du portail. Ensuite, nous avons procédé à l’appel des surveillants et donné des instructions pour que tout aille pour le mieux. Après cela, on a eu l’arrivée des officiels. C’est ainsi que le Secrétaire général de la préfecture de Cotonou a lancé officiellement l’examen. Il était accompagné du maire de Cotonou par intérim et du directeur départemental de l’enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle (Destfp) », a-t-il ajouté. A 17h, le retentissement de la sirène a marqué la fin des épreuves de la première journée. Clémentine Amouzou n’a pas l’air gai. Elle pense n’avoir pas travaillé en Histoire-Géographie. Une autre candidate Cléodora Noutehou, déclare quant à elle : « je trouve abordable toutes les épreuves de ce jour ».
Selon les autorités, aucune irrégularité n’a été signalée. Il faut que noter que sur 960 candidats inscrits, 945 ont planché. Il y a donc 15 absents. Les candidats ont été répartis dans 32 salles. Et chaque salle de composition est placée sous la responsabilité de 2 surveillants
Laurice AKUESON (Stag)





Dans la même rubrique