Bepc 2018 : Zero incident au Ceg Houéyiho

La rédaction 10 juillet 2018

Il est 17 heures. Nous sommes au Ceg Houéyiho. La sirène retentit. Les candidats ont vu la première journée de l’examen du Bepc passer. C’est l’heure du bilan à mi-parcours. « Je trouve que les épreuves de la matinée sont abordables. Mais, j’ai été un peu surpris quand j’ai lu l’épreuve d’Histoire-Géographie. On ne nous a évalués que sur les chapitres 3 et 4. J’avoue que je n’ai pas bien appris ces chapitres, mais je me suis quand même débrouillée », laisse entendre Lucrècia Agassounon, candidate. Comme cette dernière, plusieurs candidats, visiblement choqués, passent en revue de l’épreuve d’Histoire-Géographie. Certains échangent sur les probables réponses aux questions. Par contre, Xavier Sedegnon, candidat, rassure qu’il a su éviter les questions-pièges. « J’ai pu tirer mon épingle du jeu », a-t-il dit.
Dans l’enceinte du collège, quelques heures plus tôt, l’Administration était au complet, c’est- à-dire le chef-centre André Sagbo et ses collaborateurs. Les surveillants étaient tous en salle. Pendant ce temps, le Chef-centre s’est rendu dans toutes les salles dans le but de s’assurer que tout va bien. « Il n’y a pas eu de défaillances. Des cas d’absence sont notés du côté des surveillants. J’ai immédiatement procédé à leur remplacement ». Au total, 933 candidats ont composé dans ce centre, soit 398 garçons et 535 filles répartis dans 31 salles. Aussi, il est à noter 22 cas d’absence, soit 13 garçons et 9 filles. Pour cette première journée de composition, les candidats ont été soumis aux épreuves de communication écrite, de lecture et d’histoire-géographie. « Pas d’incident majeur, tout se passe bien », ajoute le chef du centre.
Eric TOGNONFODO & Cédric AHICHEMEY (Stag)





Dans la même rubrique