Carnet noir : L’ancien ministre Richard Sènou n’est plus

La rédaction 27 juillet 2020

L’ancien ministre des transports Richard Sènou a rendu l’âme ce samedi à Cotonou à l’âge de 69 ans. Son rétablissement à la Clinique ‘’Lumière et vie" sise à Agla non loin du commissariat n’a duré qu’un instant. Admis ensuite au Centre national hospitalier et universitaire Hubert Koutoukou Maga de Cotonou, après une rechute, l’homme a finalement tiré sa révérence malgré les premiers soins.
Candidat malheureux à la dernière présidentielle, Richard Sènou avait milité en 2014 contre son ancien patron Boni Yayi. Ce dernier l’avait nommé 7 ans plutôt à la tête des transports et des travaux publics comme ministre délégué. Cette collaboration n’a pas empêché Richard Sènou de s’afficher aux cotés de l’opposition pour réclamer la tenue des élections législatives. Vis-vis du pouvoir actuel, il est resté tantôt critique, tantôt soutien des initiatives visant à fédérer les acteurs du secteur privé d’où sa présence dans le comité mis en place tout dernièrement pour préparer le dialogue politique. L’homme était convaincu du rapprochement du président actuel avec l’homme d’affaires Sébastien Ajavon. Natif de Porto-Novo et ancien fonctionnaire de la banque mondiale, Richard Sènou a toujours regretté que le Bénin ne se soit pas suffisamment saisi des opportunités découlant de sa proximité avec le Nigéria. Il militait ainsi pour que l’anglais soit la deuxième langue nationale de son pays.





Dans la même rubrique