Cep 2018 : Les épreuves officiellement lancées à Gbégamey Sud

Patrice SOKEGBE 3 juillet 2018

Le maire par intérim de Cotonou, Isidore Gnonlonfoun accompagné du préfet du Littoral Modeste Toboula et du Directeur départemental des enseignements maternel et primaire, a procédé hier au centre de Gbégamey Sud au lancement de l’examen du Certificat d’études primaires (Cep). Après quelques tours des centres, le maire Isidore Gnonlonfoun a exprimé son satisfecit. « On est très heureux de lancer ce matin l’examen du Cep, parce qu’il y avait eu beaucoup d’inquiétudes. On a passé toute la journée d’hier avec le préfet et le directeur départemental des enseignements maternel et primaire, à faire en sorte que les enfants composent dans de bonnes conditions. Nous avons attiré l’attention des élèves sur le calme et la tranquillité qui doivent régner en leur sein pour un examen réussi », a-t-il dit. Pour le préfet du Littoral, « C’est heureux qu’il n’y ait pas eu année blanche. Je voudrais remercier l’ensemble des acteurs qui ont contribué à cela. Le Ddemp, le maire et moi avons tenu à manifester à nos enfants le soutien du gouvernement. Là où il y a eu d’inondation, nous avons transféré les centres. Les centres qui ne sont pas inondés ont été réaménagés. Nous avons maintenu le cap. Dans ce centre de Gbégamey Sud, il n’y a pas eu d’incident majeur. On note néanmoins un candidat absent. 19 168 candidats composent dans 48 centres pour le compte du Littoral. Les dispositions sécuritaires et sanitaires sont prises pour le bon déroulement des compositions, selon le Ddemp du Littoral. « Toutes les conditions sont réunies, étant donné que nous avons des agents de sécurité et de santé. Si les enfants ont le moindre malaise, ces agents pourront intervenir à tout moment. Tous les surveillants sont présents, ainsi que le chef-centre…Malgré les mouvements de grèves, les directeurs se sont pliés en quatre pour que le travail soit fait ».





Dans la même rubrique