CEP 2020 : Les mesures barrières respectées à Godomey-Togoudo1

7 juillet 2020

Les candidats au Certificat d’Etudes Primaires (CEP) ont démarré hier lundi 6 juillet 2020, les épreuves écrites de l’examen. Au centre de Godomey-Togoudo 1, la composition s’est déroulée dans le respect strict des gestes barrières contre la COVID-19.

Il est 7 heures. Les candidats arrivent déjà au centre de composition avec leurs parents. Dans la fraîcheur matinale, l’entrée du centre grouille de monde, allant et venant, à pieds comme avec un moyen roulant. Certains candidats s’affairent à manger à la cantine interne. Tout le monde est pourvu de cache-nez dans cette vaste cour où certains parents donnent les ultimes consignes à leurs enfants. En même temps, les salles sont déjà à moitié pleines, certains candidats ont déjà pris place, leur carte scolaire, pendante au cou pour certains et posée sur la table pour d’autres. Certains parents font laver les mains à leurs enfants avant leur entrée en salle.
Le chef-centre fait son entrée dans un véhicule gris. Sans plus tarder, il rassemble les surveillants et les superviseurs au secrétariat du centre. Blaise Amagnidé fait un briefing à l’ensemble de son équipe sur les conditions et mesures qui définiront le déroulement de l’examen, surtout par rapport à la particularité de la pandémie du Coronavirus qui sévit cette année. Il exhorte les surveillants à respecter la distanciation sociale, à raison d’un enseignant devant et l’autre derrière, sans circuler dans les allées. « Nous avons devant chaque salle, un dispositif de lavage de mains, de sorte à permettre à tous les enfants de se laver les mains au retour des toilettes. Nous avons également du gel hydro-alcoolique disponible par salle pour permettre aux candidats de se désinfecter régulièrement. Les masques doivent être portés de façon rigoureuse dans les salles par les candidats et les surveillants ». 8H20. Le chef-centre procède à l’ouverture de la première épreuve à la salle 14. Dix minutes plus tard, la sirène du centre retentit et l’épreuve de ‘’compréhension de l’écrit’’ est distribuée aux candidats. Seuls par table, ceux-ci ont commencé la composition proprement dite dans un calme total. Déjà, la cour du centre est déserte. Les parents se sont retirés sur demande de l’agent de sécurité qui circule à pas réguliers. Par ailleurs, Blaise Amagnidé, le chef-centre, indique que 368 candidats sont inscrits dans ce centre répartis dans 14 salles.
Gaston AMOUSSOU (Stag.)





Dans la même rubrique