Changement climatique : Les jeunes de l’Afrique de l’Ouest formés pour la résilience par Yccm et le Rbpmje

Arnaud DOUMANHOUN 4 septembre 2020

Youth for Climate Change Mitigation (Yccm) et le Réseau Béninois du Parlement Mondial de la Jeunesse pour l’Eau (Rbpmje), ont organisé du vendredi 21 au dimanche 23 août 2020, un atelier de restitution et de formation sur l’impact du changement climatique sur l’eau et l’énergie en Afrique de l’Ouest. Plusieurs jeunes de l’Afrique de l’Ouest ont pris part à ce renforcement de capacités. La formation s’est déroulée en ligne en raison de la pandémie de la Covid-19.
Plus de 40 jeunes provenant du Bénin, du Togo, du Niger, du Mali et de la Côte d’ivoire désormais armés pour la résilience dans leur pays respectif. Ils ont été formés à cet effet sur plusieurs communications liées au changement climatique. Il s’agit entre autres de celles relatives à la gestion intégrée des ressources en eau GIRE, aux principes de fonctionnement du système solaire photovoltaïque, au financement et mobilisation de financement. Les 3 jours d’activités entrent dans le cadre du projet « Ateliers de restitution et de formation des jeunes sur l’impact du changement climatique sur l’eau et l’énergie en Afrique de l’Ouest ». Ledit projet reçoit l’appui financier de la GIZ à travers le dispositif compétitif de subvention dénommé Fonds d’Innovation de l’Initiative Germano-Africaine pour la Jeunesse (Agyi-If).
En initiant ces ateliers de restitution et de formation Yccm et le Rbpmje entendent mettre en place un réseau de jeunes volontaires qui mèneront des activités résilientes dans le domaine des changements climatiques. « Il est important que la jeunesse s’informe davantage sur le phénomène du changement climatique », pense Razaki Sabi Zingui coordonnateur du projet. Le président du Rbpmje estime que ce phénomène offre plusieurs opportunités d’investissement et d’emplois pour la jeunesse africaine si elle sait s’y prendre. Dans son discours de clôture des travaux, le jeune parlementaire pour l’eau remercie les partenaires techniques et financiers ainsi que les membres de l’équipe projet. Il exhorte également les participants, à partager leurs acquis avec d’autres jeunes de leurs localités et pays respectifs.





Dans la même rubrique