Colloque international : L’Eitp célébère la mémoire de Mgr Isidore de Souza

Isac A. YAÏ 4 février 2019

"Religion, politique et développement, le paradigme de Mgr Isidore de Souza". Ainsi est intitulé le thème principal du colloque international organisé par l’Ecole d’initiation théologique et pastorale (Eitp) pour commémorer les 20 ans de décès de Monseigneur Isidore de Souza. Chrétiens de toutes obédiences, musulmans et adeptes des religions endogènes se sont alors donné rendez-vous à Bénin Marina hôtel pour célébrer la mémoire d’homme de paix qu’incarnait Monseigneur Isidore de Souza. « Le temps passe si vite, mais il est impuissant pour faire disparaître les bienfaits de Monseigneur Isidore de Souza. Au contraire, plus le temps passe, plus scintillante devient la mémoire du prélat. Ce qui est éphémère dans la vie, c’est la gloire. Ce qui est éternel, c’est l’amour. Et quand l’autorité ne rime pas avec l’amour, elle devient éphémère », a déclaré le père Rodrigue Gbédjinou, Directeur de l’Eitp. Pour lui, Monseigneur Isidore de Souza était un homme de paix et de grande foi. Il a mis son autorité au service des plus faibles car, il voyait en ces dernier Dieu. Pour le prélat, toute autorité doit être au service des plus faibles et non à son propre service. « La mémoire de Monseigneur Isidore de Souza rappelle le devoir du pouvoir qui doit être au service des autres et non à son propre service. Nous avons donc besoin de repère pour ne pas emprunter le chemin de l’échec.

Il faut donc que l’esprit qui avait animé Monseigneur Isidore de Souza puisse pénétrer chaque fille et chaque fils du Bénin », a ajouté Monseigneur Roger Houngbédji, archevêque de Cotonou. Pour cette rencontre internationale, plusieurs communications et ateliers ont été animés afin de faire la lumière sur les œuvres de Monseigneur Isidore de Souza et de faire le lien entre la religion et la politique pour le développement du continent africain. Ainsi, plusieurs communicateurs tels que Maître Salami Ibrahim, Célestine Zanou, le père Justin Agossoukpèvi, pasteur Timothée Gandonou, Koffi aza… ont, tour à tour animé ce colloque qui s’est tenu du 1er au 3 février à Bénin Marina hôtel et à l’esoace Antou.





Dans la même rubrique