Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Compétition d’innovation numérique : Serge Auguste Zaongo, lauréat de la 3ème édition du Rfi Challenge App Afrique

JPEG - 44 ko

Le Lauréat de la 3ème édition de Rfi Challenge App Afrique est désormais connu. Il a pour nom Serge Auguste Zaongo et provient du Burkina-Faso. Il a remporté ce premier prix de 15.000 Euros avec son application Saaga. « En langue locale Burkinabè, "Saaga" veut dire la pluie. Dans le contexte actuel, il s’agit d’un système d’arrosage automatique goutte à goutte autonome. Le principe de Saaga est d’envoyer la quantité d’eau nécessaire à la culture, en tenant compte de son niveau d’humidité au niveau du terreau. "Saagga" est donc une application destinée à surveiller l’irrigation d’une exploitation agricole », a expliqué le lauréat. Serge Auguste Zaongo est suivi du Camerounais Tiam Erik Gyslains avec son application Agropad permettant de faire une irrigation intelligente contrôlable à distance via un téléphone portable et de l’Ivoirien Steeve Camara promoteur de "We fly Agri" qui utilise les drones pour obtenir avec précision des informations concernant une parcelle donnée. Les trois finalistes étaient hier les invités de Anne-Cécile Bras lors de l’enregistrement grand public de son émission « C’est pas du vent » à l’Institut français de Cotonou. Ainsi, devant un public de jeunes élèves et étudiants, le trio gagnant avec d’autres spécialistes ont partagé leur vision pour le développement de l’Afrique. Ceci pour rester dans la logique du thème de la 3ème édition de cette compétition qui traite du développement durable de l’Afrique avec un accent particulier sur l’agriculture et l’accès à l’eau. « Au Bénin, c’est une thématique absolument essentielle. Cotonou est une ville coincée entre la mer, la lagune et le lac et où on sent qu’il y a énormément d’eau à risque de submersion. Cette question de la protection de l’environnement est donc vitale. Le développement de l’agriculture est aussi vitale pour la société africaine », a expliqué Claire Hèdon, adjointe à la Directrice de Rfi chargée des magazines. A l’en croire, plus de 900 concurrents ont participé à cette compétition, mais seules les trois meilleures applications ont été sélectionnées.

Ils ont dit
Serge Auguste Zaongo, lauréat
« J’invite nos frères à aller de plus en plus vers l’innovation »

JPEG - 51.1 ko

C’est un sentiment de satisfaction et de reconnaissance qui m’anime. Je remercie Rfi pour m’avoir donné l’opportunité de participer à cette compétition. L’Afrique en général et le Burkina-Faso en particulier a plus de 516 mille hectares de terres arides et la sècheresse avance d’année en année. Donc, nous avons pensé qu’il fallait un dispositif qui s’adapte tout d’abord à l’agriculteur africain sur le plan environnemental ensuite sur le plan économique et sur le plan social. Au Burkina-Faso, nous avons 13 régions. Donc, dans le domaine économique, c’est d’avoir un dispositif "Saaga" au niveau de chaque région. Donc, ce fonds reçu est destiné à équiper chaque région de ce système d’irrigation. J’invite nos frères à aller de plus en plus vers l’innovation quelle que soit la formation technique reçue. L’essentiel, c’est de savoir qu’à partir du moment où on est dans un environnement avec des problématiques, on peut toujours apporter quelque chose qui répond aux besoins essentiels et qui s’adapte à notre environnement.

Claire Hèdon, Directrice Adjointe chargée des magazines
« … la jeunesse africaine doit continuer de se battre »

JPEG - 53.2 ko

On en est à la troisième édition. La première était sur la santé, la deuxième était sur l’éducation, et cette année sur le développement durable avec un angle plus précis sur l’agriculture et l’accès à l’eau. On est frappé de l’innovation en Afrique, de nombreux jeunes se mobilisent sur des projets numériques et ça nous parait important non seulement d’en parler, mais de soutenir des projets afin qu’ils puissent se développer. Ce prix RFI challenge App Afrique est doté de 15.000 Euros. Donc, le lauréat emporte 15.000 Euros. Les deux autres finalistes bénéficient d’un accompagnement parce qu’il ne s’agit pas d’avoir de l’argent quand on a des projets, mais d’être accompagné pour le réaliser.
Je dis à la jeunesse africaine de continuer de se battre, qu’elle croit en son continent. Oui, les jeunes peuvent innover, créer leur emplois, monter des entreprises et pour ça, je pense qu’il y a deux choses : il faut accepter de se faire aider et qu’il faut être en réseau. Soutenez-vous car, c’est ensemble qu’on y arrivera.

14-11-2018, Isac A. YAÏ


CHRONIQUES

Editorial : Pas d’intouchable !
21-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
Il a dégainé et il sait dégainer. Au mot corruption et pour tout ce qui est louche, sans distinction, son sabre frappe là où ça fait très mal. Talon, (...) Lire  

En vérité : La fin d’une époque
21-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La loi, rien que la loi
20-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Moteur neuf pour l’éducation (...)
20-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Ganvié, de l’ombre à la lumière
19-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Energie : Prestation tendance (...)
19-02-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Drame, larmes et après ?
18-02-2019, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2880

Lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre (...)
22-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Le chef d’Etat-major de l’armée de terre, Fructueux Gbaguidi a procédé hier, à l’ouverture d’un atelier organisé par la (...)  

Lutte contre l’insécurité : Des délinquants arrêtés avec des armes et (...)
22-02-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Deux Akm, 197 munitions de calibre 7,62 mm. Ce sont les objets retrouvés chez deux individus interpellés dans le (...)  

Lutte contre la corruption : Coup de balai l’aéroport de (...)
21-02-2019, Adrien TCHOMAKOU
Très remonté contre le rançonnement, le Directeur Général de la Police Républicaine, le Général de Brigade Nazaire (...)  

Compétitivité de la tomate béninoise : Les supplices de l’Or (...)
21-02-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Contraintes climatiques, pertes post-récoltes considérables, faible capacité de transformation, etc. Avec une (...)