Complexe Lac Nokoué et Lagune de Porto-Novo : La Plateforme locale en état de veille face à la montée des eaux

Fulbert ADJIMEHOSSOU 19 août 2020

C’est bientôt la petite saison au Sud du Bénin, dès fin août. Mais c’est déjà la période de crue dans la basse vallée de l’Ouémé. Deux événements cycliques qui, compte tenu de leurs dégâts, méritent des mesures de prévention. La 7e session de la Plateforme locale de gestion de l’information climatique dans les secteurs de production du complexe Lac Nokoué et Lagune de Porto-Novo qui a eu lieu hier à Semè-Podji s’en préoccupe. Cette activité s’inscrit dans le cadre du Projet de renforcement des investissements pour un développement résilient aux changements climatiques dans ledit complexe avec pour composante la capitalisation et la généralisation de l’information climatique puis la valorisation de la jacinthe d’eau en éthanol. « Il est prévu la mise en place d’une base de données de gestion de ‘information climatique de sorte à informer les populations des risques de catastrophes. La session d’aujourd’hui se focalise sur les risques éventuelles encourues et les principales mesures à prendre », a déclaré André Zogo, Secrétaire Exécutif du Partenariat National de l’Eau du Bénin. A l’occasion, les participants ont eu droit aux prévisions saisonnières, exposées par Martial Dossou et Didier Kakpa. Ainsi, la petite saison des pluies au Sud du Bénin démarre vers la dernière décade du mois d’août. Elle pourrait prendre fin au cours de la dernière décade du mois de Novembre. La longueur moyenne des séquences sèches les plus longues dans cette zone varie entre 10 et 15 jours. Il est surtout recommandé aux producteurs de privilégier les variétés à cycles courts. Et dans ce combat pour une résilience, la collaboration entre les différents acteurs est surtout attendue.





Dans la même rubrique