Construction du pipeline d’exportation Niger-Bénin : 2000 emplois garantis pour la jeunesse

Bergedor HADJIHOU 15 mars 2021

500.000 nouveaux emplois sur la période 2016-2021. A quelques encablures de la fin de son mandat, l’exécutif conduit par Patrice Talon franchit un nouveau cap dans son ambition pharaonique en annonçant hier 2000 emplois pour la jeunesse béninoise dans le cadre de la construction du pipeline Niger-Bénin. Et le pari n’était pas gagné d’avance. Selon le ministre des Mines, le partenaire chinois de ce projet avait le choix de transiter par le Tchad à travers le Cameroun, par le Nigéria ou par le Bénin. « Le premier choix était le Tchad. Mais le Chef de l’Etat Patrice Talon a pris le devant et nous sommes allés à la recherche de ce projet de 600 milliards d’investissement direct », renseigne Samou Seïdou Adambi. Grâce à ce dynamisme, ce projet va générer 2000 emplois dans 4 catégories, pour lesquels les jeunes béninois peuvent postuler à partir de ce jour 15 mars à 17h00. Il faut noter en effet, que plusieurs œuvres socio-communautaires seront réalisées dans les 15 communes béninoises traversées par les tuyaux qui serviront à l’exportation du pétrole brut du Niger vers le marché international.
Une offensive payante contre le chômage sous Patrice Talon
Programme spécial d’insertion des jeunes dans l’emploi qui consiste à recruter chaque année 2000 jeunes à la charge de l’Etat, plus de 10.500 emplois créés avec le projet asphaltage, près de 35 000 personnes ont bénéficié des services orientés vers l’auto-emploi, l’emploi salarié et des services de développement des affaires et de coaching avec le projet d’inclusion des jeunes sans oublier beaucoup d’autres programmes pilotés par l’Agence nationale pour l’emploi ou d’autres institutions. Le couronnement de cette politique offensive de Patrice Talon contre le chômage et le sous-emploi, c’est aujourd’hui les retombées de ce canal Niger-Bénin. Elles viennent en fin de mandat quinquennal un peu comme la cerise sur le gâteau. Car avec une diversification des offres, Patrice Talon a vraiment fait de l’emploi de la jeunesse, son cheval de bataille.





Dans la même rubrique