Coronavirus au Bénin : Les leçons de la propagation en trois mois

Fulbert ADJIMEHOSSOU 25 mai 2020

Un premier regard rétrospectif. Et les premières leçons, bien que rassurantes, appellent à maintenir la vigilance. Le rapport de situation Covid-19 au Bénin à la date du 23 mai 2020 a été en effet rendu public par le Gouvernement, permettant une vue plus précise de la circulation du virus. Le taux de transmission locale est de 56,7% et la proportion de cas asymptomatiques est de 80,3%. Le taux de létalité reste faible, soit 3 sur 191 cas.

Les hommes plus touchés, les jeunes dans le viseur
La Covid-19 ne choisit pas ses cibles en fonction du sexe. Il ne fait pas de discrimination. Pourtant, les indicateurs rendus publics après trois mois de circulation de ce virus au Bénin montrent que les hommes sont plus touchés que les femmes. 54% des cas confirmés sont de sexe masculin contre 46% pour le sexe féminin. Mais que ce soit les hommes ou les femmes, la tranche d’âge de 15 à 45 ans est la plus touchée avec 73,8% et 5 enfants de moins de 15 ans concernés.

Trois départements plus touchés
Le Littoral reste pour le moment le département le plus touché. A Cotonou, le taux d’attaque, c’est-à-dire la capacité de l’agent pathogène à se propager et à se transmettre d’une personne à l’autre, est de 5 pour 100 000 habitants. L’Ouémé et l’Atlantique, c’est-à-dire la capitale politique et la cité dortoir restent aussi dans le viseur en termes de nombre de cas plus élevé, surtout avec beaucoup de cas importés.

La Donga chanceuse ?
Tout le territoire n’est pas conquis par la Covid-19. Sur 12 départements, seule la Donga reste encore épargnée avec 0 cas. Sauf que la menace est à sa porte et pourrait provenir de l’Atacora qui a trois cas, les Collines avec 1 cas et ailleurs sur le territoire. Plusieurs localités sont aussi épargnées, même dans les zones fortement exposées comme le Littoral. C’est le cas par exemple des 8e et 10e arrondissements de Cotonou.

Asymptomatiques mais…
Quel est le pourcentage des asymptomatiques parmi les infectés ? Sont-ils contagieux et combien de temps ? Ce sont des paramètres déterminants dans la lutte contre la Covid-19. A la première question, le rapport publié par le ministère de la santé indique une proportion de cas asymptomatiques de 80,3%. Le risque d’une "propagation silencieuse", par des personnes infectées mais n’exprimant aucun symptôme demeure.
Ainsi, tant que le virus circule de manière inconnue, il n’est pas question de baisser la garde. Une étude menée par des scientifiques chinois et publiée la semaine dernière, renforce l’idée que les cas asymptomatiques et présymptomatiques, sont des vecteurs importants de la pandémie.





Dans la même rubrique