Covid-19 : A l’Uac, les maths aident à comprendre la pandémie

Fulbert ADJIMEHOSSOU 24 juin 2021

Dans un contexte pandémique de Covid-19, les regards sont plus tournés vers les sciences médicales. Mais les mathématiques démontrent aussi leurs utilités, dans la connaissance de la dynamique de la pandémie et dans la prédiction. Immersion dans un laboratoire de biomathématique de l’Université d’Abomey-Calavi.

Les pages se succèdent et se ressemblent presque : des formules, des chiffres, des graphes et des courbes. Difficile pour nous de lire entre les lignes. Mais les explications du Professeur Romain Glèlè Kakaï, Directeur du Laboratoire de Biomathématiques et d’Estimations Forestières (Labef) de l’Université d’Abomey-Calavi permettent de comprendre la pandémie. « Les résultats obtenus indiquent, par exemple, entre le 28 février et le 31 août 2020, une proportion estimée, relativement faible d’individus susceptibles dans la région Ouest Africaine (1,2 %). Le concept de susceptibilité considéré prend en compte à la fois la sensibilité des individus et leur degré d’exposition à la Covid-19. Aussi, les études ont permis d’estimer la date d’apparition du 1er sujet infecté (patient zéro) entre le 28 janvier et le 7 février 2020, soit environ un mois avant la détection officielle du 1er cas dans la région », confie-t-il.

Une preuve de plus de l’utilité des maths
Pendant un quart d’heure, et avec une simplicité légendaire, ce chercheur confesse sa passion pour les mathématiques appliquées, une science considérée comme « un casse-tête ». « Ce sont des outils très indispensables pour comprendre entre autres, le vivant. C’est pourquoi les travaux du laboratoire sont axés sur le développement et l’analyse de l’applicabilité d’outils mathématiques aux sciences de la vie pour la compréhension des interactions entre les processus écologiques, les facteurs anthropiques et la structure des écosystèmes terrestres. Au bout, ces formules qui semblent perturber ou déranger permettent de prendre des décisions judicieuses dans la résolution des problèmes du vivant », martèle-t-il.

Au Bénin, les mathématiques semblent répulser les apprenants. Mais déjà, en situation de crise, les maths se révèlent à travers six études scientifiques publiées par le Labef dont l’une a porté sur l’analyse des scénarii possibles de gestion de la pandémie en Afrique de l’Ouest et une autre sur la dynamique de la pandémie dans chacun des 16 pays de la sous-région.
De ces travaux, le Directeur du Labef fait remarquer que l’observation des deux premières vagues épidémiques indique une évolution de la taille finale croissante de l’épidémie. « C’est-à-dire que la deuxième vague a été plus intense que la première en termes de nombre de sujets infectés. Ceci pourrait indiquer entre autres un relâchement des mesures barrières comme la distanciation physique, le port de masque, l’interdiction de regroupement d’individus et le lavage des mains à l’eau et au savon. On a l’impression qu’après la première vague épidémique, les populations africaines ont conclu à un effet minime de cette pandémie. Ceci explique le relâchement des mesures, et donc cette intensité élevée », analyse le chercheur.
Le Labef conseille alors aux autorités de la sous-région de maintenir la sensibilisation sur le respect des gestes barrières. Sur la question de l’utilité des vaccins, Prof. Romain Glèlè Kakaï attend la fin des travaux en cours pour nous situer, avec toujours les outils mathématiques. « Nous sommes en train d’analyser l’impact de la vaccination qui a débuté en Afrique, sur la dynamique de la pandémie. Il est aussi utile d’analyser la saisonnalité potentielle de la Covid-19 face aux différentes mesures de contrôle. En d’autres termes, il s’agira de voir si la pandémie va évoluer comme une maladie saisonnière ou non », explique le chercheur. Ce n’est pas une première fois que les maths se révèlent importantes dans la gestion des épidémies. Sauf que dans les pays de la sous-région, la biomathématique focalise encore peu les attentions, au-delà des publications dans les revues scientifiques.





Dans la même rubrique