Création d’entreprise au Bénin : L’Apiex présente les nouvelles facilités

La rédaction 27 avril 2021

Le Bénin n’entend pas s’arrêter en si bon chemin. Après la dématérialisation de la procédure de création d’entreprise en 2020, le Ministère de l’économie et des finances revient avec d’autres palettes plus innovantes. Il s’agit des nouvelles facilités accordées aux entrepreneurs pour la création de leurs entreprises. Ces innovations ont été présentées hier lundi 26 avril 2021, aux bénéficiaires au cours d’un afterwork qui a eu lieu à Novotel Hôtel Orisha à Cotonou.
Rendre plus fluide le processus de création d’entreprise au Bénin. C’est la dynamique dans laquelle sont inscrites les réformes initiées par le gouvernement de la rupture en allégeant pour les entrepreneurs, la procédure de création de leurs entreprises. A la dématérialisation de la création d’entreprise s’ajoutent trois nouvelles innovations que sont : la suppression de la déclaration d’existence ( plus besoin de se déplacer aux impôts pour indiquer la localisation géographique de votre entreprise à la création. L’information est désormais renseignée en ligne ), la suppression de l’exigence de l’attestation de mariage pour les femmes lors de l’établissement de la CNI et du passeport et enfin, l’obtention automatique du numéro employeur en ligne ( plus besoin d’aller à la CNSS pour s’enregistrer comme employeur). Ces dernières innovations mises en place suppriment les difficultés auxquelles étaient confrontés les entrepreneurs lors de la création de leur entreprise.
Avec la mise en place de la plateforme pour la création des entreprises en février 2020, 40.000 entreprises ont été créées à fin décembre 2020. Ces chiffres qui témoignent de l’opportunité de cette réforme confortent davantage le gouvernement dans sa démarche réformatrice. A en croire le Directeur général de l’Agence de promotion des importations et des exportations (Apiex), Laurent Gangbès, la simplification de la procédure a donné plus de facilité aux entrepreneurs pour créer des entreprises. « Le support est beaucoup plus accessible et nous allons continuer à améliorer la procédure pour la rendre beaucoup plus simple », a-t-il indiqué.
Pour sa part, le Conseiller technique chargé du suivi des réformes du Ministre de l’économie et des finances, Ilyass Sina a souligné que ces moments avec le secteur privé sont importants car ils permettent aux entrepreneurs d’être au courant de ce qui est fait par le gouvernement pour les accompagner vers la prospérité. Il a pour finir, exhorté l’assistance à vulgariser auprès des jeunes les nouvelles facilités de créations d’entreprises mises en œuvre par le gouvernement.

Bernardine DADEGBE





Dans la même rubrique