Culte de la personnalité au Bénin : Armand Zinzindohoué analyse la portée sécuritaire du communiqué de la présidence

La rédaction 3 septembre 2020

A travers un journal de la radio Sèdohoun, Armand Zinzindohoué, ancien ministre de l’intérieur,de la sécurité publique et des cultes s’est prononcé mardi dernier sur la portée sécuritaire du communiqué de la Présidence de la République du Bénin, interdisant le culte de personnalité du Président Patrice Talon.

« Si les affiches sont posées pèle-mêle, ça porte à croire que nous sommes dans une période de campagne ou de campagne électorale. Alors que nous ne sommes pas à cette période-là. Il y a d’autres ambitions pour le fauteuil présidentiel. Imaginez-vous qu’il y ait les effigies du chef de l’Etat, et celles d’autres personnes, ça va donner à penser à quoi ? Cela peut créer un trouble à l’ordre public ». Tels sont les propos de l’ancien ministre lors de son intervention mardi dernier sur radio Sèdohoun. Pour lui, l’affichage des images du Président de la République pourrait provoquer des troubles à l’ordre public. « Au niveau de la sécurité publique, ça règle beaucoup de choses. Cela crée un environnement de sécurité publique apaisé, car le souci du Président de la République, c’est qu’il y ait de l’ordre dans le pays », a-t-il ajouté. L’ancien ministre trouve que Patrice Talon a de fortes raisons de manifester une telle action. « … Cela crée un environnement de bonne sécurité publique ». Néanmoins, il approuve que le Président de la République soit digne d’avoir un second mandat, car il trouve que l’actuel locataire de la Marina a atteint ses objectifs et que les réalisations ne font que parler d’elles-mêmes. « Ce dont il est question, c’est la métamorphose qu’on voit dans toutes les régions du Bénin. Vous êtes d’accord avec moi que le pays change de visage. Le pays a changé de look maintenant », a-t-il affirmé.
Audrey SEGBO (Stag)





Dans la même rubrique