Début d’une nouvelle année scolaire : Les relevés de notes du CEP et du BEPC 2022 toujours indisponibles

19 septembre 2022

Les relevés de note du CEP et du BEPC session de juin 2022 ne sont pas encore distribués aux ayants droit cette année. L’attente est toujours de mise jusqu’à cette nouvelle rentrée. Et pourtant les examens ont pris fin depuis le mois de juillet

C’est inédit. Pour une première fois, les élèves ayant été aux examens du CEP et du BEPC sont sans relevés de notes alors qu’une nouvelle rentrée scolaire a démarré. Et pourtant ce précieux document doit servir pour la plupart à leur inscription dans les lycées et collèges surtout publics. Mais aucun communiqué ni message n’a invité ces apprenants au retrait de leurs relevés de notes depuis la fin du processus des examens de fin d’année. Habituellement, le relevé est disponible quelques semaines après la proclamation des résultats de ces examens. C’est ce qui est fait pour les ainés ayant obtenu leur Baccalauréat. Ils ont été invités à retirer les relevés qui doivent leur permettre de s’inscrire à l’université. Incompréhensible que les plus jeunes soient privés de cette pièce indispensable pour la suite de leurs études. Cela est davantage incompréhensible à l’heure des réformes où l’administration est numérisée et les documents administratifs peuvent être directement accessibles sur internet.

Des inquiétudes naissent, la DEC interpellée pour éclairer
Parents et élèves se plaignent déjà puisque c’est la rentrée et l’absence de ce document crée des dommages surtout pour les nouveaux collégiens. Ces derniers doivent prouver leur entrée en sixième après l’obtention du Certificat d’Etudes Primaires (CEP) en présentant le relevé de notes. Ils sont confrontés à des difficultés pour s’inscrire. Cette situation suscite des inquiétudes avec le silence des responsables en charge de la distribution de ces relevés. La Direction des Examens et Concours est interpellée pour s’expliquer tout au moins sur cette situation inédite. Il est également à espérer que les autorités accordent une mesure dérogatoire à ces apprenants afin qu’ils s’inscrivent dans les écoles en toute quiétude.





Dans la même rubrique