Déclaration de principes bipartite de l’OIT : Travailleurs et employeurs du Bénin et du Togo s’approprient les nouvelles dispositions

Isac A. YAÏ 11 septembre 2019

L’atelier sous régional de sensibilisation des partenaires sociaux du Bénin et du Togo sur la Déclaration de principes bipartite de l’Organisation internationale du travail (Oit) sur les entreprises multinationales s’est ouvert hier mardi 10 septembre 2019 à Bénin royal hôtel de Cotonou. C’est le directeur du cabinet adjoint du ministère du travail et de la fonction publique, Eusèbe Agoua qui a conduit les travaux de la cérémonie d’ouverture au nom du ministre. L’objectif de l’atelier est d’amener les acteurs du travail à mieux cerner la déclaration de l’Oit sur les entreprises multinationales et nationales, mieux appréhender les approches et ses principes. Ce qui va permettre de s’appuyer sur les conditions adéquates aux fins du développement de différents pays de l’Union économique et monétaire Ouest-africaine. Ephrem Tsikplonou, porte-parole des travailleurs du Bénin et du Togo s’en réjouit. « Nous serons armés pour pouvoir, en tant que partenaires sociaux, donner l’essentiel à la construction de nos différents pays », a-t-il dit. Pour le représentant des employeurs des deux pays, Bernard Hounnouvi, ces assises viennent à point. « Cet atelier répond à un besoin de formation des entreprises multinationales et nationales sur les déclarations de l’Oit. Il va nous rappeler nos rôles respectifs dans la réalisation du travail décent et efficace dans le respect de droits de l’homme », a-t-il indiqué. C’est conscient de cela que le conseil du travail et du dialogue social a organisé l’atelier avec l’appui du Bureau international de travail (Bit). C’est pourquoi, le représentant du secrétaire permanent, Birane Thiam a invité les participants à tirer le maximum des enseignements qui leur seront livrés durant l’atelier. Le Bit est d’ailleurs prêt à toujours accompagner de pareilles initiatives vu sa pertinence. « Ce qui nous réunit ici est pour vous une opportunité d’approfondir les connaissances que vous avez en ce qui concerne la déclaration de l’Oit. L’organisation est ravie de vous accompagner dans cette réflexion qui va vous permettre de discuter de cet instrument qui est un outil de développent », a laissé entendre la représentante du Bureau international de Travail, Josée Laporte. En réponse à cette assurance, le directeur du cabinet adjoint du ministère du travail et de la fonction publique, Eusèbe Agoua représentant le ministre, a exprimé la reconnaissance du gouvernement béninois au directeur général du Bit pour leur constante assistance en matière de formation professionnelle, de promotion de l’emploi et du renforcement des capacités. Selon ses dires, « l’attention des participants sera attirée sur comment déterminer les mécanismes appropriés de collaboration pour accompagner les entreprises multinationales dans le respect de la déclaration des principes tripartite essentiels et fondamentaux pour un travail décent ». Avant de lancer officiellement les travaux, le représentant du ministre a exhorté les acteurs à tirer le maximum des différentes communications. Cette rencontre de Cotonou qui réunit béninois et togolais vise à orienter la politique des entreprises multinationales, celle du gouvernement et des partenaires sociaux dans le sens du respect des normes nationales et internationales. Il va durer 72 heures.





Dans la même rubrique