Découverte de laboratoires bactériologiques en Ukraine : La Russie demande des explications aux Usa

11 mars 2022

Le ministère russe de la Défense a accusé jeudi les Etats-Unis d’avoir financé un programme d’armes biologiques en Ukraine, affirmant avoir trouvé des preuves en ce sens dans des laboratoires ukrainiens.


L’objectif de ces recherches biologiques financées par le Pentagone en Ukraine était de créer un mécanisme de propagation furtive de pathogènes meurtriers", a dit dans son briefing matinal sur le conflit en Ukraine le porte-parole du ministère, Igor Konachenkov. Selon lui, Moscou a récupéré des "documents remis par les employés des laboratoires ukrainiens", évoquant des "transfert de bio-matériaux humains prélevés en Ukraine vers des pays étrangers à la demande des représentants américains". M. Konachenkov a aussi cité un "projet américain sur le transfert d’agents pathogènes par des oiseaux sauvages migrateurs entre l’Ukraine et la Russie et d’autres pays voisins".
Il a assuré que les Etats-Unis prévoyaient de "mener des travaux sur les agents pathogènes d’ oiseaux, de chauves-souris et de reptiles en Ukraine en 2022" ainsi que sur la "possibilité de la propagation de la peste porcine africaine et de l’anthrax".
"Dans les laboratoires établis et financés en Ukraine, des documents montrent que des expériences ont été menées avec des échantillons de coronavirus de chauve-souris", a encore affirmé le porte-parole russe. Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov a lui aussi dénoncé jeudi depuis la Turquie "des faits absolument scandaleux sur ce que fait le Pentagone dans les laboratoires biologiques créés avec son argent". Il a accusé Washington d’utiliser "le territoire ukrainien pour mener des expériences sur des agents pathogènes qui peuvent ensuite être utilisés pour créer des armes biologiques". M. Lavrov a assuré que les Américaines "mènent ces activités dans le plus grand secret" en créant des laboratoires "tout au long du périmètre de la Russie et de la Chine". Les Etats-Unis comme l’Ukraine ont démenti l’existence de laboratoires destinés à produire des armes biologiques dans le pays, qui fait face à une offensive russe menée par des dizaines de milliers de soldats depuis le 24 février. La Russie avait déjà accusé en 2018 les Etats-Unis de mener secrètement des expérimentations biologiques dans un laboratoire de Géorgie, une autre ex-république soviétique qui, comme l’Ukraine, ambitionne de rejoindre l’Otan et l’UE. Pour justifier son offensive, Moscou a aussi estimé que l’Ukraine avait l’ambition de se doter de l’arme nucléaire, idée qu’elle a pourtant volontairement abandonnée dans les années 1990.

Richard AKOTCHAYE





Dans la même rubrique