Découverte du phyllanthus amarus : Le ‘’Hlinwé’’, une plante multifonctionnelle ; les explications de Boniface Sèvoh

21 avril 2022


Connu pour ses merveilles sur la santé humaine, le phyllanthus amarus est une plante très utilisée dans la sous-région, particulièrement au Bénin. Cette plante est utilisée dans la médecine ayurvédique depuis des siècles.

Encore appelé hlinwé en fon, le phyllanthus amarus intervient dans la médecine traditionnelle à cause de ses innombrable bienfaits. Boniface Sèvoh, phytothérapeute et Président de l’Ong Secrets des Plantes parle des vertus médicinales de cette plante. Selon lui, le Hlinwé est une plante multifonctionnelle. « N’allez pas acheter le Hlinwé dans un marché, car la plante a aussi des totems. Si vous achetez la plante chez une dame qui est par exemple en menstrues, vous n’aurez pas le résultat escompté. C’est pourquoi il est souvent conseillé de prendre ce genre de plante dans un jardin », a dit Boniface Sèvoh

Remède contre les maladies métaboliques

Selon le phytothérapeute, le Hlinwé est très efficace contre les maux de ventre chez les nouveaux nés. « Il suffit de chercher une feuille fraiche de phyllanthus amarus, faire en sorte qu’elle ramollisse un peu au contact du feu ; Ensuite, la triturer afin d’extraire le jus et le faire boire à l’enfant. Au bout de cinq à dix minutes, les douleurs vont se calmer », a-t-il affirmé.

Il aide également les enfants pendant la dentition. Il faut avoir plusieurs racines y ajouter environ un demi litre d’eau et laisser bouillir pendant 15 minutes. Mélanger cette décoction avec du beurre de karité et passer sur tout le corps de l’enfant s’il a des abcès, il faut aussi faire boire cette décoction a l’enfant avec un peu de miel pour combattre la fièvre et autres symptômes de dentition chez l’enfant. Cette plante sert également d’aide-mémoire pour les enfants. Il suffit de mélanger la poudre de hlinwé avec du miel pur. A laper le matin avant d’aller à l’école.

Le Hlinwé aide à lutter contre les règles douloureuses et les disfonctionnements menstruels chez les femmes. Pour cela, Il est recommandé de bien laver la plante, d’y ajouter du citron et l’enveloppe complète d’une gousse de piment de guinée. Ensuite, on y ajoute un peu de miel, un peu d’eau et laisser bouillir pendant deux minutes. « Prenez-le en décoction dans un verre à bière matin et soir, faites-le chaque fois 72h avant vos menstrues », a-t-il dit. Le phyllanthus amarus aide aussi à traiter le diabète qui est devenu un mal très courant de nos jours. Pour traiter le diabète, le phytothérapeute indique qu’il faut prendre les feuilles et les préparer sans rien y ajouter, et le boire à volonté comme de l’eau.
Pour quelqu’un qui souffre du rhume ou la sinusite avec des congestions nasales et des difficultés respiratoires, Boniface Sèvoh affirme qu’il suffit de prendre les feuilles de Hlinwé, de les triturer sans y ajouter de l’eau, de recueillir le jus et de le mettre dans les narines de cette personne. Au bout de quelques minutes, elle aura satisfaction, rassure-t-il. Le hlinwé aide à traiter l’hémorroïde un mal dont les cas sont de plus en plus récurrents. A ce sujet, Boniface Sèvoh pense que cette maladie est d’abord provoquée par l’alimentation, notamment la consommation de la viande. Selon lui, une personne qui souffre d’hémorroïde doit chercher cette plante et la préparer avec les graines de poivre de guinée ou kpédjélékoun avec du citron de chez nous. Si la personne ne veut pas utiliser le jus du citron, il suffit de prendre un citron et le couper en 4 tranches pour faire la préparation. A boire un verre à shot ou talokpemi matin, midi et soir. Cette préparation peut être conservée dans un réfrigérateur, ceci n’a aucune influence sur son efficacité. Cette plante règle aussi les problèmes de cataracte et de trouble de vision. Une personne souffrant d’acuité visuelle doit consommer de la poudre de hlinwe une fois par jour pendant trois mois d’affilé en l’incorporant à un thé ou autre chose. Il faut refaire la consultation trois mois après et vous serez agréablement surpris.

Un puissant anti-poison

Nous sommes en Afrique et on peut être empoisonné à une cérémonie. Dans ce genre de situation, il faut 2 cuillères à soupe de feuilles de Hlinwé mélangées à de l’eau tiède et boire. Si c’est vraiment un empoisonnement, vous allez vous endormir juste après et une fois au réveil, vous ferez de la diarrhée afin d’éliminer le poison. C’est une réaction normale. Le hlinwé régule la tension artérielle. Pour les cas d’hypo ou hypertension artérielle, il faut faire une décoction de hlinwé une fois par jour pendant 21 jours. Il intervient aussi dans le traitement de l’hépatite sous toutes ses formes. Il faut les feuilles de hlinwe, les feuilles de Moringa et des feuilles de manguier jaune déjà tombées de l’arbre. Préparer toutes ses feuilles sous forme de décoction pour un traitement d’une semaine renouvelable. Le hlinwé est une plante qui donne beaucoup de graines qui sont très petites ressemblant à des bourgeons de fleur. Ces graines, interviennent beaucoup sur le plan dermatologique et bucco-dentaire. Les graines de hlinwé traitent les imperfections de la peau. Pour ce faire, il faut rassembler assez de graine et à l’aide d’un Moulinex, moudre toutes les graines et l’incorporer au beurre de karité préalablement fondu. Verser le mélange dans un bocal, mettre quelques feuilles entières de laurier et laisser le mélange couvert pendant 9 à 16 jours. Ce mélange est utilisé comme pommade corporel. Il permet d’éliminer les imperfections de la peau et la rajeunit. Pour les personnes qui ont des maux de dents, un mélange de citron et de graine de hlinwé préalablement conservé pendant au moins 3 jours dans une bouteille sert à traiter les maux de dent. Cette potion est utilisée comme bain de bouche. Selon le phytothérapeute, les graines de hlinwé moulues sur une pierre à moudre neuve achetée pour l’occasion avec de l’huile rouge servent à traiter les abcès. Ces mêmes graines mélangées avec du vinaigre de cidre servent à traiter les bourbouilles. Les résultats sont visibles dès le lendemain. Les graines de hlinwé interviennent également dans le traitement de la fièvre typhoïde. Pour ce faire, il faut une infusion du talinum paniculatum ou glaceman en fon, du citron et des feuilles de neem à laquelle on incorpore un peu de patte de graine de hlinwé et faire boire un verre au malade toutes les 2h pendant 72h.
En ce qui concerne les racines de cette plante, elles servent à traiter la cirrhose de foie. Pour le traitement, Il faut les racines de hlinwé, les petits oignons disponibles sur les étalages de tisanes et du citron mûr mais ayant la peau verte, porter le tout à ébullition. Une fois que c’est prêt, il faut y ajouter une pincée de sel ou de préférence un grain de sel de mer. C’est un traitement à suivre tous les jours matin et soir pendant un mois.

Une plante à forte valeur spirituelle

En cas de crise, mettre un plant de phyllanthus amarus dans la main gauche de la personne, permet de la maintenir en vie, le temps d’atteindre un centre de santé. C’est une plante vraiment puissante. Une astuce pour aider les parents dont les enfants crient la nuit… « Il faut un pagne blanc, un plant complet de hlinwe déterrer le jour même. Les feuilles de calotropis procera ou amonman chez nous, une fourchette également emballée, mettre le tout sous l’oreille de cet enfant, il ne criera plus jamais durant son sommeil, il aura des nuits paisibles », a indiqué le phytothérapeute.

Yasmine ALONOMBA (Stag)





Dans la même rubrique