Défaillance sécuritaire lors du match Bénin-Togo : Le Ddpr Littoral Edouard Konfo et des officiers de Police sanctionnés

Arnaud DOUMANHOUN 26 mars 2019

La hiérarchie de la Police Républicaine n’a pas hésité à sanctionner les ratés dans la gestion des débordements notés lors du match Bénin-Togo. Au lendemain des incidents, les responsabilités sont situées et des officiers de Police écopent de lourdes sanctions. Il leur est reproché un manque de tactique pour contenir le flux de spectateurs venus soutenir le onze national. Les entrées obstruées par endroits ont conduit à des bousculades donnant du fil à retordre aux policiers. Dans ce cafouillage, un élément a fait usage de son arme dans le but de disperser la foule. Mais les choses ne se sont pas passées comme il s’attendait. Il a fait un blessé grave évacué au Centre national hospitalier universitaire (Cnhu-HKM) de Cotonou. Il y a eu également un mort par asphyxie dans les gradins du stade.
Les sanctions sont alors intervenues aussitôt. L’agent de police a été mis aux arrêts de rigueur et son supérieur hiérarchique qu’est le Commissaire de Kpondéhou a été relevé de ses fonctions. Mieux, de sources dignes de foi, pour n’avoir pas su gérer la situation, et compte tenu de la léthargie dans la prise de sanctions adéquates, le Directeur départemental de la Police républicaine Edouard Konfo a été lui aussi relevé de ses fonctions. Les enquêtes se poursuivent pour élucider les failles constatées dans la gestion sécuritaire de ce match qui s’est soldé par la qualification du Bénin pour la Can Egypte 2019. Mais en attendant, le Divisionnaire de Police Seïdou Houndé est le nouveau Directeur départemental de la police républicaine dans le Littoral.





Dans la même rubrique