Défense de l’intégrité du territoire : Les chefs de corps de l’armée de terre en formation

17 août 2022

Le ministre délégué auprès du président de la République du Bénin chargé de la défense nationale a lancé, mardi 16 août 2022, la 7ème édition du séminaire des chefs de corps de l’Armée de terre.

Le niveau de commandement au sein de l’Armée de terre béninoise devrait se bonifier dans les jours à venir. Les chefs de corps de l’Armée de terre et les commandants des écoles, centres de formation interarmées du Bénin sont réunis à un séminaire. Cette rencontre est à sa 7ème édition. Les travaux ont été lancés mardi 16 août 2022 à l’Etat-major de l’Armée de terre à Cotonou par le ministre délégué auprès du président de la République chargé de la Défense Nationale, Alain Fortunet Nouatin.
Ce séminaire s’inscrit dans le cadre de la formation continue des officiers. Il vise à mieux aguerrir les chefs de corps à l’exercice de leurs fonctions. Selon le ministre délégué auprès du Président de la République chargé de la Défense Nationale, Alain Fortunet Nouatin, le séminaire « répond parfaitement à l’exigence impérative d’amélioration du niveau de formation des cadres ». Ceci, pour leur permettre de faire face efficacement aux multiples défis liés à l’environnement opérationnel marqué par l’élargissement et la complexité des menaces, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de nos frontières.
Le conclave des chefs de corps est prévu pour durer 4 jours. Pendant la durée du séminaire, les chefs de corps suivront plusieurs communications sur le commandement. Les chefs de corps seront mis en action à travers des travaux en ateliers. Au cours de ce séminaire, le ministre de la défense nationale fera le point de la situation avec les chefs de corps pour s’accorder avec eux sur certaines questions essentielles afin de repartir sur de nouvelles bases.
Ledit séminaire se tient dans un contexte marqué par les menaces terroristes dans la sous-région. Le Bénin enregistre depuis fin 2021 des incursions sur son territoire avec des pertes en vies humaines dans le rang de ses soldats. Cette rencontre sera l’occasion de mettre en place un cadre commun d’analyses et de réflexions sur divers sujets d’actualité dans le secteur de la défense

Alain Fortunet Nouatin, Ministre de la défense béninoise
« Depuis le 1er décembre 2021, les forces béninoises sont sujets à des attaques d’éléments armés non identifiés, des terroristes radicalisés et il va falloir affiner le commandement pour mieux répondre à cette nouvelle donne et mieux aguerrir nos gens. Ainsi, la formation de cette année serait beaucoup plus centrée sur les comportements à avoir sur le terrain d’opération, le comportement du chef de corps, ce qu’il faut avoir comme comportement pour avoir l’adhésion de toute la troupe et pour que celle-ci suive strictement les règles de sécurité à leur prodiguer.

Les assurances du ministre sur la situation au nord du Bénin
Je crois que le peuple béninois même constate que les attaques au Bénin ne se déroulent pas comme ce qui se passe ailleurs. Ces attaques sont devenues totalement rares si ce n’est que quelques poses d’engins explosifs improvisés. Nous n’avons plus jamais été victimes d’une attaque frontale directe à l’arme, ce qui veut dire que pour les attaques antérieures, nous avons pris cela en compte. C’est pourquoi, ils évitent une confrontation directe. Mais contre aussi les engins explosifs improvisés, on est en train de réfléchir pour amoindrir de plus en plus leurs nuisances. Le peuple béninois peut rester tranquille et vaquer à ses occupations car les forces de sécurité et de défense sont là pour sa sécurité ».
Richard AKOTCHAYE





Dans la même rubrique