Des aspirants dans les universités nationales du Bénin : Une réforme du gouvernement pour le développement de l’enseignement supérieur

La rédaction 3 mars 2022

Le gouvernement, réuni en conseil des ministres ce mercredi 02 mars 2022 au palais de la République, a adopté des décrets en vue de définir les modalités d’organisation de l’inscription au fichier national des aspirants au métier d’enseignant dans les universités nationales. Ceci s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie de promotion et de développement de l’enseignement supérieur, la recherche scientifique et l’innovation.

Désormais, il sera mis en place un mécanisme d’assurance-qualité de recrutement des enseignants par l’instauration d’un fichier des aspirants au niveau supérieur. C’est l’une des réformes opérées dans l’enseignement supérieur dont la concrétisation préoccupe le gouvernement du président Patrice Talon. Aussi, sera-t-il question d’asseoir une politique et un régime de gouvernance des universités nationales et d’instaurer un dispositif d’évaluation de la qualité des enseignements et des enseignants. Selon le compte rendu du conseil des ministres de ce mercredi, les réformes, comptant pour les dispositions réglementaires de mise en œuvre de la stratégie de promotion et de développement de l’enseignement supérieur, la recherche scientifique et l’innovation, font suite au séminaire organisé à l’effet d’impulser une nouvelle dynamique au secteur de l’enseignement supérieur. C’est dans cette optique que le Conseil, outre le décret définissant les modalités d’organisation de l’inscription au fichier national des aspirants à l’enseignement supérieur, a adopté les décrets portant : « attributions, organisation et fonctionnement de l’Organe national de Contrôle et d’Ethique dans l’enseignement supérieur ; rémunération des personnes nommées dans les fonctions universitaires de direction, de même que les décrets fixant : le cadre général de création et d’organisation des écoles doctorales dans les universités publiques ; le cadre de création et d’organisation des chaires dans lesdites universités ». Les ministres intéressés, selon le compte rendu du Conseil, assureront la mise en œuvre diligente de ces actes réglementaires.
Fidégnon HOUEDOHOUN(Stag)





Dans la même rubrique