Des services publics en ligne : des pas de géants posés, le Bénin numérique en vogue

Angelo DOSSOUMOU 15 mars 2022

Numérique, digitalisation, paiement en ligne, résultats des examens en ligne, e-learning, dématérialisation… Sur le boom enregistré au niveau de ces secteurs, même les irréductibles détracteurs des actions gouvernementales donnent leur langue au chat. Effectivement, en cinq ans de règne, Patrice Talon et son gouvernement ont, à la grande satisfaction des populations et usagers des services publics, mis le Bénin sur orbite. Plus de tracasseries, de longs déplacements juste pour se faire établir une pièce ou de rangs interminables devant les guichets pour payer ses factures d’électricité et d’eau ou chercher les résultats de son examen. Depuis l’avènement du régime en place et sa détermination à mettre le numérique au cœur de ses actions, tout est allé si vite qu’à peine aujourd’hui, certains se rappellent qu’il n’y a pas si longtemps que ça, ils devraient composer avec la lourdeur administrative et son cortège de pots de vin pour motiver les agents afin de vite se faire servir.
Mais, au fil des années et du chemin déjà parcouru pour traduire en réalité l’ambition du gouvernement sur le plan numérique, toutes les tares notées dans les rapports entre l’usager des services publics et les employés de l’Etat sont en train d’être gommées à une vitesse inimaginable. Pourtant, les gouvernants ne veulent pas s’arrêter en si bon chemin. Après les paiements en ligne pour l’obtention des pièces d’état civil, les cours en ligne, l’enchantement des parents et candidats aux examens à avoir en un clic le résultat, la possibilité du prépayé et du paiement en ligne de la facture de la Sbee, c’est au tour de la Soneb de rentrer dans le cercle des structures de l’Etat en phase avec la révolution numérique. En effet, désormais, il est possible à ce niveau aussi de régler en ligne sa facture. Une nouvelle dynamique e-services, e-learning et e-paiement, imprimée depuis 2016 et qui donc s’accentue au fil des années pour mieux non seulement faire du Bénin la plateforme numérique de l’Afrique de l’ouest mais aussi transformer les habitudes des populations.
Sans vouloir entrer dans les détails, la dématérialisation, la digitalisation, le e-services, le e-paiement et le e-learning au Bénin ont connu de notables progrès et dans sa vision d’en faire un moteur de la transformation économique du pays, le régime Talon prévoit d’investir encore durant le quinquennat 2021-2026, 346 milliards de Fcfa dans les infrastructures et services numériques. De quoi assurer aux générations futures, un avenir plus aisé à travers de nombreuses possibilités que leur offre déjà et leur offrira avec une qualité supérieure, le numérique. Mais, tout ce qui présente des avantages a aussi ces inconvénients. Et, avec cet outil révolutionnaire, le risque est très grand que les canards boiteux et les moins entreprenants se fassent écraser.





Dans la même rubrique