Détenues à la suite des violences post-électorales : 17 personnes recouvrent la liberté provisoire

Fulbert ADJIMEHOSSOU 30 juillet 2019

Après plus d’un mois en détention, 17 personnes mises sous mandat de dépôt suite aux violences post-électorales sont libres, provisoirement. Ils étaient quatre inculpés placés sous contrôle judiciaire et soixante sous mandat de dépôt au lendemain des échauffourées de Cadjèhoun. Ces personnes sont accusées de violences et voies de fait, participation à un attroupement armé, incitation directe à un attroupement armé et entrave à une enquête de police. Selon Frissons Radio, 17 inculpés ont recouvré provisoirement la liberté, en attendant d’être fixés sur leur sort.





Dans la même rubrique