Deuil à l’Unamab : Les hommages de la nation au magistrat Marc Dadaglo

Arnaud DOUMANHOUN 17 août 2020

Paix éternelle ! La famille judiciaire du Bénin a rendu hommage, vendredi dernier, à l’ancien président du l’Union nationale des magistrats du Bénin (Unamab), décédé pendant sa fonction le 5 juin 2020 dans sa 57e année. Au dire du Directeur adjoint de cabinet du ministre de la justice, Thimothé Yabit ’’l’Etat du Bénin dit adieu aujourd’hui à un serviteur qui alliait zèle et bravoure’’. Pour lui, Marc Dadaglo n’est pas mort. Il se repose d’un travail acharné. Au dire du Vice-président de l’Unamab, Ibrahim Izou-Dine, si les mots peuvent caractèriser une vie, on retiendra de Marc Dadaglo : abnégation, don de soi et partage. « Il est parti avec courage et humilité. Mais cette disparition a ébranlé nos âmes et nos cœurs », a-t-il ajouté avant d’inviter la famille à sécher les larmes en méditant cette citation de Victor Hugo : « Tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis ».
Le représentant des syndicats de la justice a quant à lui rendu ’’un hommage solennel à une victime du devoir’’.
Il conclut par ces mots du psalmiste : "Sauve, Yahweh ! Car les hommes pieux s’en vont, les fidèles disparaissent d’entre les enfants des hommes". Selon le président de la chambre des huissiers du Bénin, Me Marcelin Zossoungbo, représentant les différentes chambres, ce n’est pas la longueur d’une vie qui compte mais sa qualité. "C’était un juge compétent. Je nous invite à garder son sourire et son optimisme", a-t-il conclu.
Quant à sa fille, Ariane Dadaglo qui a mis ses pas dans ceux du père, en embrassant la filière justice de par de sa formation à la faculté de Droit, c’est par une chanson qu’un hommage mérité sera rendu à son géniteur.
Il faut rappeler que le président de la Cour constitutionnelle et ses pairs, les juges de la Cour suprême, de la Haute Cour de justice, et autres acteurs du secteur justice ont pris part à cette cérémonie d’hommage qui s’est déroulée à la Cour d’appel de Cotonou.
C’est à travers une haie d’honneur et sous les ovations de ses pairs, que Marc Dadaglo prend départ de la Cour d’appel de Cotonou.





Dans la même rubrique