Docteur Esther Déguénon à propos de l'antibiorésistance : « Les antibiotiques ne sont pas des bonbons ... évitons l'échec thérapeutique et la mort »

La rédaction 15 mars 2022

Au Bénin, comme dans plusieurs pays du monde, l’inefficacité des antibiotiques chez l’Homme prend de plus en plus d’ampleur. A travers cette interview, Esther Deguenon, Chercheure à l’URMAPha et Jeune Ambassadrice Bénin de la Société Américaine pour la Microbiologie, explique les causes et donne quelques précautions.

Que signifie la résistance antibactérienne ?
Il faut dans un premier temps donner une explication de ce que c’est qu’un antibiotique. Un antibiotique est tout simplement une substance naturelle ou synthétique qui détruit ou bloque la croissance des bactéries. On peut dans ce contexte expliquer la résistance des bactéries aux antibiotiques par une modification des bactéries dans le but de résister à l’action d’un antibiotique. Il faut noter que la résistance peut être naturelle ou acquise.

Y a-t-il une particularité dans le cadre des infections vaginales ?
Il n’y a pas une particularité pour la résistance bactérienne dans le cadre des infections vaginales. La résistance bactérienne peut avoir plusieurs causes qui ne sont pas forcément spécifiques à un type d’infection donné.

Quelles sont les causes de l’antibiorésistance ?
En dehors de la résistance naturelle de certaines bactéries à certains antibiotiques, la résistance bactérienne peut avoir plusieurs causes telles que la mauvaise utilisation des molécules d’antibiotiques, le non-respect des délais de traitement prescrit par le médecin, l’utilisation sans prescription des molécules d’antibiotiques, l’utilisation des médicaments de la rue pour ne citer que ceux là.

Quelles sont les conséquences de cette résistance bactérienne ?
La première conséquence de la résistance antibactérienne est l’échec thérapeutique. La résistance antibactérienne peut provoquer l’échec du traitement antibiotique et dans certains cas graves conduire à la mort. La résistance antibactérienne est aujourd’hui un phénomène mondial qui conduit chaque année à des milliers de décès dans le monde. Elle a une grande incidence socioéconomique.

Que conseillez-vous pour un bon usage efficace des antibiotiques ?
Le seul conseil qui puisse être donné est celui du respect des doses et du délai prescrit par le médecin. Dans ce sens, il est important de consulter un médecin et de se soumettre à des analyses biomédicales avant toute prise d’antibiotiques. Les analyses médicales serviront de base au médecin sur la molécule d’antibiotique à prescrire en cas d’infection bactérienne avérée.

Votre mot de fin !
La résistance antibactérienne est l’affaire de tous et tous nous devons nous mettre à l’œuvre pour limiter son évolution. Les antibiotiques ne sont pas des bonbons et leur prise doit être subordonnée à une prescription médicale et ceci à la suite d’examens de laboratoire.
Propos recueillis par Paul FANDJI (Stag)





Dans la même rubrique