Don de Kits scolaires, vestimentaires et autres : La fondation Margaretha & Pierre appuie Foyer d’Amour Ong

30 août 2022

Du renfort à Foyer d’Amour Ong en matière d’assistance aux couches vulnérables. La fondation Margaretha & Pierre lui a offert des chaises, des kits vestimentaires et scolaires et des produits vivriers. La réception de ces biens au profit des enfants orphelins et démunis s’est déroulée samedi dernier à Gbétagbo au siège de l’Ong sis dans la commune d’Abomey-Calavi en présence des bénéficiaires. L’occasion était belle pour le président de Foyer d’Amour Ong de rendre un vibrant hommage à ladite fondation qui a porté son choix sur son Ong. « Nous vous remercions infiniment pour votre soutien indéfectible à Foyer d’Amour Ong, pour votre amour à l’endroit des couches vulnérables, des orphelins et des démunis », a déclaré Adrien Tchomakou, président de cette organisation non gouvernementale pour qui, celui qui fait une œuvre caritative reçoit toujours l’amour et le bonheur de Dieu le père tout puissant. Il a ensuite rappelé les actions phares menées par son Ong en cette période des vacances.

Il s’agit entre autres de la mise en œuvre des projets « L’éveil des enfants orphelins » et « L’équilibre ». Séduite par l’accueil chaleureux des enfants orphelins de Foyer d’Amour Ong, la délégation de la fondation Margaretha & Pierre composée du Secrétaire général Garcia Gonçalves et du Trésorier général Jovial Houssou ont prodigué de sages conseils aux bénéficiaires. « A la veille de cette rentrée scolaire, vous devez savoir que votre statut d’orphelin est une opportunité et non une faiblesse. Vous devez savoir que c’est un défi pour vous de réussir dans votre vie sans vos parents », a-t-il affirmé après avoir remercié le président de cette Ong pour l’organisation sans faille de la cérémonie de réception des dons. « Nous sommes venus avec 50 kits scolaires, mais nous constatons que votre effectif dépasse le nombre de kits que nous avons amenés », a regretté le Trésorier de la Fondation Margaretha & Pierre qui, cependant, est confiant que dans quinze ans, ces orphelins deviendront des cadres de demain au Bénin.





Dans la même rubrique