Dossier faux passeports : Brigitte Adjagba écope de 5 ans de prison dont deux ans ferme

Karim O. ANONRIN 7 mars 2022


L’Assistante de l’ex Directeur de l’Immigration et de l’Emigration (ex-DEI) écope de 5 ans de prison ferme dont trois en sursis ans dans l’affaire délivrance de passeports béninois à des Camerounais devant la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme ce lundi 7 mars 2022. Le vendredi 4 mars dernier, le ministère public avait requis 10 ans de prison dont 5 millions Fcfa d’amende contre elle. C’est donc dire qu’elle peut se frotter les mains comparativement à son ex-patron, Florent Edgard Agbo, qui lui a écopé de 10 ans de ferme. Il lui est reproché la complicité d’abus de fonction parce qu’au cours des débats, il a été dit que c’est elle qui était en contact direct avec Abdoulaye Agnidé, le présumé cerveau de la bande toujours en cavale. A la barre, dame Brigitte Adjagba, une policière avait même laissé entendre que c’est elle qui est allée faire entrer à la Direction de l’Emigration et de l’Immigration, les Camerounais bénéficiaires des passeports béninois sous les ordres de son desormais ex-patron, le Commissaire divisionnaire Florent Edgard Agbo.





Dans la même rubrique