Dr Ludovic N’tcha au sujet de l’utilisation des téléphones portables par les mineurs : « Sur le plan de l'éducation, le contrôle de l'enfant échappe aux parents »

La rédaction 17 août 2022

L’on se rend compte que l’usage du téléphone portable n’a pas d’âge de nos jours. Que pensez-vous de cet état de choses ?
En ce qui concerne l’utilisation ou l’usage du téléphone portable qui s’étend aujourd’hui à tous les âges notamment aux mineurs, le premier constat à faire, c’est le fait que le téléphone soit disponible, et accessible en termes de coût et de distribution géographique. Cela permet aux gens d’en disposer quand ils veulent et comme ils veulent et en offrir à qui ils veulent. C’est un premier aspect de la chose. Le second aspect, c’est la représentation sociale même du téléphone portable. Aujourd’hui, on peut le représenter de plusieurs manières et selon celui qui a affaire aux téléphones portables. Il le représente suivant sa façon de voir les choses. Le téléphone portable avait pour objectif d’être un outil de communication permettant de communiquer à distance et de gagner du temps. Aujourd’hui, ce n’est plus la même conception. Il est vu comme un luxe. Donner un téléphone portable à quelqu’un aujourd’hui, c’est lui offrir quelque chose de très précieux, lui prouver sa considération. En ce qui concerne les mineurs, certains parents pensent que lorsqu’on voit dans le voisinage ou le public des enfants qui utilisent des téléphones étant tout petits, on considère ces enfants comme éveillés ou des enfants épanouis ou comme une aisance dans cette famille ; Ce qui les amène à offrir à leurs enfants des téléphones portables oubliant les conséquences négatives que cela peut avoir d’abord sur leur santé et après sur leur éducation. De mémoire je me rappelle que des patrons de grandes maisons de fabrication de téléphones portables interdisent à leurs propres enfants l’utilisation de ces téléphones. Ils ont déjà en tant que chercheurs, su les effets néfastes que le téléphone portable peut avoir sur l’Homme en général, et sur les enfants en particulier. Pour eux la représentation du téléphone portable est très différente, ce qui les pousse à envoyer leurs enfants dans des écoles où l’utilisation des appareils électro-ménagers est très minimisée. Mais, ici dans notre contexte africain, notamment au Bénin, on constate que les représentations sont variées et vont d’une famille à une autre.

En quoi le téléphone portable est-il utile pour les enfants ?
Vous voyez, il y a des enfants qui dès le bas âge ont été initiés à l’utilisation des outils numériques tels que les téléphones portables, les tablettes, les smartphones en général, qui ont pu être suivis par leurs parents. Ce qui a permis une utilisation positive du téléphone pour atteindre des objectifs qui ont eu un impact positif dans leur vie. Vous allez voir par exemple des parents qui offrent un téléphone portable à leurs enfants qui leur permettent de déjà s’habituer à l’utilisation de l’outil informatique. Et cela développe leur intelligence. Ces parents-là ont pris le soin d’expliquer aux enfants l’utilité du téléphone portable et à quelle fin ils doivent l’utiliser. Donc lorsque le téléphone est offert à un mineur et qu’il y a un suivi de ce genre, ça peut agir positivement sur lui. Lorsque par exemple au fil du temps, l’enfant arrive à pouvoir utiliser le téléphone portable ou l’outil informatique, lorsque par exemple il doit faire des recherches sur des moteurs de recherches, ça lui permet d’approfondir ses connaissances et sa culture générale. Ce sont les aspects positifs liés à l’utilisation du téléphone portable. Il y a aussi des logiciels qui permettent d’apprendre à faire la programmation informatique dès le bas âge, ou d’apprendre les mathématiques, à déjouer des énigmes. Cela participe à l’éveil de l’enfant et à cultiver en lui l’esprit de créativité, d’innovation. Quand par exemple un enfant se retrouve en danger, le téléphone leur permet de contacter un proche pour lui venir en aide. L’utilisation du téléphone portable n’est pas alors complètement négative.

Ne s’exposent-ils pas à des risques ?
Oui, bien sûr les risques sont apparents et évidents. Sur le plan de la santé, on peut évoquer les radiations et les ondes auxquelles ils sont exposés. Sur le plan de l’éducation, le contrôle de l’enfant échappe aux parents. Les enfants peuvent utiliser des téléphones portables pour commettre des bêtises, ou aller sur des sites pornographiques, avoir accès à des contenus et séries interdits aux mineurs. A partir de ce moment, le parent n’a plus le contrôle sur son enfant du moment où, ce téléphone lui permet d’accéder à ces différents réseaux sociaux, à ces différents creusets où ils ne devraient pas être admis. Ce qui engendrera un changement dans son comportement vu qu’il a été exposé aux réseaux sociaux et bouleversera l’éducation reçue auprès des parents.
En ce qui concerne les crimes commis par ces enfants, il y en a qui se servent du téléphone pour arnaquer, mentir, pour aller commettre des forfaits qu’ils n’auraient pas pu commettre si c’était en présentiel ou s’ils se présentaient pour demander des services qui ne leur sont pas destinés.

Là, la responsabilité des parents est engagée. Comment peuvent-ils contrôler leurs enfants qui utilisent des téléphones portables ?
Oui bien-sûr, la responsabilité des parents est très engagée dans l’utilisation du téléphone portable par leurs enfants du moment où un mineur n’est pas encore responsable de ses actes. Ce sont donc ses parents qui répondent par rapport aux actes qu’il pose. Alors lorsqu’il a un téléphone portable et commet par exemple un forfait en ligne ou un crime, c’est vrai il sera interpellé. Aujourd’hui avec la présence des juridictions, il peut être puni par la loi. Mais les premières personnes qui sont interrogées par le social, c’est-à-dire par les commentaires des gens ce sont les parents. Les gens vont se demander comment cela s’est passé alors qu’il est sous la tutelle de ses parents. La responsabilité des parents est encore plus engagée lorsqu’ils offrent eux-mêmes le téléphone portable à l’enfant. Parce qu’ils savent à quoi peut servir le téléphone portable et étaient censés encadrer l’utilisation du téléphone par le mineur. Donc lorsque par exemple, l’enfant utilise le téléphone portable et cela conduit à des actes criminels par exemple ou des actes reprochables, ce sont les parents qui sont les premiers indexés dans cette affaire. Je ne dirai pas que leur responsabilité est totalement engagée mais elle l’est en partie. Parce qu’aujourd’hui, il y a la Cour des mineurs, il y a beaucoup de choses dans le monde où on met les mineurs devant leurs responsabilités. Vous voyez il y a des âges requis où déjà quand l’enfant commet un crime on suppose qu’il peut déjà faire face à la loi.
Pour le contrôle des enfants qui utilisent le téléphone portable, il y a aujourd’hui des applications pour les empêcher d’aller sur les sites qui ne sont pas recommandés pour eux. Lorsqu’il est curieux, ses parents doivent comprendre qu’il veut enfreindre en réalité une règle qu’on lui a imposée sur le téléphone. Et cette curiosité doit les amener à sensibiliser l’enfant, à lui parler, lui expliquer qu’il ne devrait pas utiliser le téléphone dans ce sens et le conscientiser très rapidement. Donc je pense que si les parents ont forcément besoin d’offrir un téléphone à leurs enfants, ce serait quand même bien qu’il ait connaissance de ces applications qui lui sont interdites. D’ailleurs il y a même des téléphones qui disposent déjà de paramètres qu’on peut utiliser pour empêcher l’enfant de faire un certain nombre de choses. Il faut également que les parents qui veulent offrir un téléphone à leurs enfants prennent le soin de bien connaître les appareils qu’ils achètent et leurs paramètres. Cela leur permettrait de contrôler un tant soit peu l’utilisation de ces appareils par leurs enfants.

En conclusion, faut-il cesser d’offrir les téléphones aux enfants ?
Ne plus offrir de téléphone portable aux mineurs, ce serait peut-être un couteau à double tranchant parce que l’utilisation du téléphone portable peut être bénéfique et néfaste à la fois. A chacun de savoir pourquoi il offre un téléphone à son enfant et à chacun de savoir que l’utilisation du téléphone peut être dans le bon comme dans le mauvais sens. Je dirais en conclusion que c’est à chaque parent de choisir s’il veut offrir un téléphone portable à son enfant parce qu’aucun texte ne l’interdit. Après, ils doivent garder à l’esprit que les enfants peuvent en faire un mauvais ou un bon usage et savoir comment les encadrer.





Dans la même rubrique