Emeute à Kérou : Plusieurs morts et des blessés graves

La rédaction 10 mars 2021

La localité de Tchoukangné, commune de Kérou, a été le théâtre d’un affrontement sanglant entre les populations de ladite localité. De cette émeute, il y a 4 morts, deux blessés graves, des maisons réduites en cendre et bien d’autres dégâts matériels. Tout est parti de la mort d’un agriculteur nommé Dafia N’Gobi Dafia, retrouvé sans vie dans son champ le samedi 6 mars 2021. Celui-ci avait un litige domanial avec le sieur Alfa Bouraïma, dans la localité de Tchoukangné. Très tôt, les parents du défunt ont fait une liaison de la cause de son décès avec cette affaire domaniale qui liait Alfa Bouraïma à Dafia N’Gobi Dafia. C’est ainsi que le litige domanial a pris l’allure d’une guerre ethnique. Ayant senti le risque très élevé d’affrontements entre les populations, la Police Républicaine de Kérou a très tôt organisé une séance de sensibilisation à l’endroit des deux communautés afin de dissuader les intentions de violence et de se rendre justice. Malheureusement la médiation de la Police afin d’éviter le pire n’a pas eu un écho favorable auprès des communautés, puisque la riposte des parents de Dafia N’Gobi a coûté la vie à quatre autres personnes dans la même journée où e bilan s’est alourdi. A hauteur du village de Ouinra, le sieur Alfa Sambo, père d’Alfa Bouraima détenu au commissariat de Kérou pour besoin d’enquête a essuyé des tirs à balles réelles. Il succombe sur le champ. Mais plus grave encore, dans l’après-midi, des individus se sont rendus au domicile de Alfa Sambo pour tirer sur trois personnes qui sont mortes sur le champ dont une enseignante du primaire nommées Alfa Nafissa, sœur de Alfa Bouraima, un homme âgé appelé Siddi et un petit garçon.
Yves TCHEKPO (Stag)





Dans la même rubrique