Employabilité des jeunes au Bénin : La Cosi-Bénin en réflexion pour crever l’abcès

Patrice SOKEGBE 24 juin 2019

Depuis plusieurs années, le Bénin a déclaré une guerre sans merci à un monstre qui résiste malgré tout : le chômage. Et conscient que la lutte contre ce phénomène n’est plus seulement l’affaire des gouvernants, les centrales et confédérations syndicales sont décidées à apporter leur pierre à l’édifice. Fort de cela, la Confédération des Organisations syndicales indépendantes (Cosi-Bénin) a organisé vendredi dernier à la bourse du travail un atelier de réflexion. Objectif, identifier les goulots d’étranglement qui empêchent le secteur privé de jouer pleinement son rôle de créateur d’emplois et de richesse. Le thème choisi à cet effet est intitulé : « Rôle et importance du secteur privé dans la création de l’emploi au Bénin : Enjeux et perspectives ». Pour le représentant du Sg/Cosi-Bénin, Machioud Batoko, les statistiques récentes de l’Insae révèlent que les jeunes de 15 à 35 ans représentant 66% de la population béninoise et sont les plus touchés par le chômage et le sous-emploi. Ces chiffres, dit-il, sont très évocateurs de l’urgence de la situation et demandent des mesures urgentes. Le représentant du ministre de l’économie et des finances, Noukpo Gouton, s’est dit très heureux de constater que les organisations syndicales s’intéressent aux questions de chômage et de sous-emploi. « Nous ne pouvons qu’accompagner cette initiative, car en dehors de la fonction revendicative que nous vous connaissons, vous réfléchissez autour des questions d’emploi. Vous méritez l’accompagnement du Mef… », a-t-il ajouté. Le représentant du Conseil des investisseurs privés du Bénin, Benoît Dandjinou a précisé quant à lui que la source du mal est sans doute le manque d’information. A ce sujet, il a invité à des débats constructifs et sans passion qui aideront à identifier les efforts à faire pour parvenir à ce noble objectif.





Dans la même rubrique