En pourchassant un contrebandier à Sèmè-Kraké : L’armée Nigériane fait encore une incursion sur le territoire béninois

Adrien TCHOMAKOU 21 novembre 2019

Les populations résidant dans les périmètres de la frontière de Sèmè-Kraké ont vécu tôt dans la matinée d’hier une scène inédite. L’armée nigériane a pourchassé avec vigueur un contrebandier sur le territoire béninois. Alors que ce dernier se rendait au pays de Buhari pour livrer à ses clients des sacs de riz interdits, il a essuyé une sueur froide à la frontière de Sèmè-Kraké. Aussitôt surpris avec ces produits vivriers, il fit demi-tour quand deux pick-up nigérians se sont mis à ses trousses. Il aurait fallu l’interposition de la police républicaine pour que les soldats Nigérians se rendent compte qu’ils étaient déjà en territoire béninois. Il s’ensuit un soulèvement populaire maîtrisé par les éléments du colonel Yaya Alabi Soumaïla, directeur général de la police républicaine. Alerté, le chef d’Etat-major général des armées a envoyé un détachement militaire pour renforcer la sécurisation de cette frontière. Cette nouvelle incursion de l’armée nigériane sur le territoire béninois rend plus sensible le problème de la fermeture des frontières à un moment crucial de la récession économique.





Dans la même rubrique