Épanouissement des détenus des Bénin : Des actions culturelles en milieu carcéral expose ses réalisations à la prison civile de Parakou

26 avril 2021

Les responsables du projet de Promotion de l’Action Culturelle en Milieu Carcéral : expérience pilote à la prison civile de Parakou se sont retrouvés le vendredi 24 juillet à l’hôtel Séro Kora 3 de la même ville. Ils se sont retrouvés pour une mini-exposition de restitution des acquis du projet notamment les réalisations au profit des détenus de la prison civile de Parakou. La cérémonie a connu la présence du Régisseur et du Gardien-chef de cet établissement pénitentiaire.

Développer les activités culturelles comme moyens d’expression et d’épanouissement des personnes détenues à la prison civile de Parakou. C’est l’objectif du projet de promotion de l’action culturelle en milieu carcéral : expérience pilote à la prison civile de Parakou. Un projet piloté par la coalition constituée des Organisations Non Gouvernementales Espoir Pour Tous et Pjud-Bénin, et subventionné par le Projet d’Appui à la Justice (Paj) sous financement du dixième Fonds Européen de Développement (Fed). Pour mieux faire la lumière sur les résultats du projet, les Responsables ont animé le vendredi 24 juillet 2020 dans la salle de réunion de l’hôtel Sero Kora 3 une mini-exposition de restitution des acquis. Devant le Régisseur et le Gardien-chef de la prison civile de Parakou, ils ont tenu d’abord à faire ce rappel : « Construite dans les années 1940 avec une capacité d’accueil d’environ 600 places, la prison civile de Parakou, au moment de l’élaboration de la présente action en septembre 2018, n’offrait quasiment aucune activité culturelle [...] Le seul loisir (au sens large) proposé aux détenus était le football. Dans un tel contexte, le physique et le psychique des détenus plongés dans une telle oisiveté étaient rudement éprouvés », a fait remarquer dans son discours le Coordonnateur du projet, Jean Luc Aballo. Face à ce tableau sombre, le projet de promotion de l’action culturelle en milieu carcéral : expérience pilote à la prison civile de Parakou, est venu en soutien aux détenus à travers des actions qui ont contribué à l’amélioration de services culturels proposés d’une part, et à renforcer l’accès des personnes détenues à leurs droits culturels à travers leur participation à diverses activités culturelles d’autre part. Ainsi plusieurs réalisations sont faites en faveur des prisonniers. Entre autres, la construction en matériaux définitifs d’une scène (podium) de 6,5 mètres sur 4 muni de vestiaire et surélevée de 1.5 mètre au-dessus du sol ; la mise en place d’une bibliothèque équipée de mobiliers adéquats et dotée d’un fonds documentaire initial de 1305 ouvrages de tout genre ; la mise à disposition de matériels de musique, des équipements de sports, des jeux de société, du matériel informatique. Et enfin, le projet fournit à la prison civile de Parakou tous les jours, trois quotidiens d’informations nationaux, et chaque semaine le journal Jeune Afrique. Toutes ces actions ont impacté plus de 1200 détenus, et pour assurer leur pérennité, cinq ateliers d’animation culturelle sont mis en place au profit de ces prisonniers. Pour une extension de leur initiative aux autres espaces carcéraux du Bénin, les Responsables du projet appellent les partenaires techniques et financiers à toujours accompagner les Ong Espoir Pour Tous et Pjud-Bénin résolument engagées pour l’amélioration des services pénitentiaires des établissements pénitentiaire du Bénin. Ce fut également une occasion d’adresser une plaidoirie aux autorités à divers niveaux pour l’amélioration des conditions de vie des détenus de la prison civile de Parakou.
Jacques DEGBEY





Dans la même rubrique