Escroquerie via internet : Deux faussaires tombent dans les filets de la Police Républicaine

Fulbert ADJIMEHOSSOU 18 janvier 2019

Avec l’évolution des Tic, les délinquants font davantage preuve d’ingéniosité. C’est le cas de deux escrocs, l’un étudiant et l’autre footballeur, interpellés par le commissariat du 3e arrondissement de Porto-Novo pour escroquerie via internet. Ceci fait suite à une plainte de la Direction départementale Ouémé d’un des réseaux Gsm. Les investigations ont permis de retrouver chez eux 42 cartes Sim de différents réseaux GSM, des cartes d’identités et passeports portant les mêmes photos et diverses identités, des téléphones, un ordinateur portatif et un modem Wifi. Face aux hommes des médias hier, le porte-parole de la Police Républicaine, le Contrôleur Général de police Pascal Odeloui a révélé le mode opératoire. « Ils se font établir de fausses cartes nationales et passeport pour acquérir plusieurs cartes Sim. Ensuite, ils procèdent à l’ouverture de plusieurs comptes Mobile Money. Après cette formalité préliminaire, ils font des négociations d’achats en ligne avec l’une de ces cartes Sim. Une fois le contrat de vente conclu, le paiement effectué et les articles livrés, ils alertent le réseau Gsm qu’ils ont fait une erreur de transfert d’argent. C’est ainsi qu’après vérification, le réseau Gsm leur restitue les montants transférés », a-t-il expliqué. Ainsi, ces faussaires s’offrent des produits en ligne sans rien débourser. Aussi, ont-ils l’art de tromper la vigilance des gérants d’agence de transferts d’argent pour qu’il leur soit transféré des sous. Puis, après leur forfait, ils coupent le numéro. « Nous invitons à plus de vigilance les promoteurs et les gérants d’agence Mobile money et Flooz. Certes les nouvelles technologies sont indispensables mais elles nécessitent plus d’attention et de précaution », a ajouté Pascal Odeloui. Par ailleurs, il n’a pas manqué d’inviter les usagers de la route au respect des couloirs de circulation et au port de casque.





Dans la même rubrique