Évaluation des enseignants, Ace 2008 : Les assurances de Salimane Karimou

Patrice SOKEGBE 9 août 2019

« Personne ne perdra son emploi…Aucun enseignant ne sera laissé sur le carreau ». Telle est l’assurance donnée par le ministre des enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou, à la faveur d’une conférence de presse organisée hier au siège du ministère de l’enseignement secondaire. Accompagné des ministres de enseignements secondaire et technique, Mahougnon Kakpo, et supérieur, Marie Odile Attanasso, il a tenté d’expliquer ce qui se passera après l’évaluation du samedi 24 août 2019. « Après les phases de composition, de correction et de délibération, les résultats seront classés en 02 groupes. La note minimale retenue en collaboration avec les centrales syndicales est de 10 sur 20. Le groupe A regroupera les enseignants ayant obtenu les notes supérieures ou égales à 10 et le groupe B, ceux qui auront moins de 10.

Les enseignants du groupe A seront admis comme Agents Permanents de l’État (Ape). Ceux du groupe B vont suivre une formation modulaire tout en restant en situation de classe et en conservant leurs salaires », a-t-il dit. Aussi a-t-il précisé qu’après la formation, les enseignants du groupe B subiront une nouvelle évaluation. Et à ce niveau, le seuil d’admissibilité reste toujours 10/20. « Ceux qui sortiront de cette nouvelle évaluation deviendront d’office des APE. Le reste de ce groupe seront envoyés dans l’administration publique, dans les services de leur choix. Donc personne ne sera laissé sur le carreau », a-t-il conclu.





Dans la même rubrique