Evaluation du dispositif de production et de contrôle des informations statistiques dans les SFD : l’ANSSFD et ADAPAMI engagés pour un secteur de la microfinance assaini et professionnel

Angelo DOSSOUMOU 20 décembre 2022

Disposer des données fiables et permettre aux décideurs et aux institutions financières de prendre de bonnes résolutions. Cette exigence s’impose à tous les secteurs d’activité et encore plus à celui sensible de la microfinance où depuis 2019, avec l’appui du projet ADAPAMI, l’Agence nationale de surveillance des systèmes financiers décentralisés (ANSSFD) s’est, à travers la plateforme e.controle, résolument engagée dans la production à temps des informations statistiques relatives aux SFD. Mais, l’utilisation de cette plateforme a suscité des besoins complémentaires permettant de la rendre plus efficace. Dans cette optique, un atelier d’évaluation du dispositif de production et de contrôle des informations statistiques de l’Anssfd se tient les 20 et 21 décembre 2022 à Bénin Royal Hôtel de Cotonou.
A l’occasion, les participants essentiellement des acteurs intervenant dans le secteur de la microfinance, sont appelés à identifier et répertorier les difficultés et insuffisance liées à l’utilisation du dispositif actuel et par la suite, élaborer un plan de mise en œuvre des actions et mesures formulés. Pour le Directeur du projet ADAPAMI, Maurille Maurice Couthon, grâce aux différents programmes de sa structure issue de la coopération bénino-canadienne, beaucoup de progrès ont été enregistrés dans le secteur des SFD. « L’heure a sonnée d’identifier les nouveaux défis. C’est pour cette raison que nous nous sommes positionnés aux côtés de l’ANSSFD pour soutenir l’organisation de cet atelier. Je voudrais vous inviter à participer le plus largement possible à cet exercice et à être le plus critique possible vis-à-vis de vous-mêmes car l’Agence a besoin de vous », a-t-il affirmé.
De son côté, Roméo Zomahoun, Directeur des études, de l’information et de la statistique de l’Anssfd, représentant le Dg de l’institution, a rappelé les avantages tirés de la collaboration avec le projet ADAPAMI. Cependant, selon ses dires, tant qu’il y a à faire, rien n’est fait. « A l’étape actuelle, il est nécessaire de procéder à l’évaluation du dispositif, de voir le chemin parcouru ensemble et d’identifier les goulots d’étranglement », a-t-il signifié avant de procéder à l’ouverture de l’atelier. Et pour mieux imprégner le réseau des points focaux statistiques des SFD présents aux travaux de ces deux jours de réflexion à Bénin Royal Hôtel et permettre à tous les participants de prendre de bonnes résolutions, il est à noter que plusieurs exposés appropriés sont programmés et seront présentés par des experts.





Dans la même rubrique