Examen du Descogef 2021 : Le Bénin abrite l’épreuve du grand oral du 2è diplôme d’expertise comptable

Patrice SOKEGBE 9 novembre 2021

Ils sont 99 candidats à plancher vendredi dernier dans les locaux de l’Université privée Pigier-Bénin, pour l’épreuve du grand oral du Diplôme d’Etudes Supérieures de Comptabilité et Gestion Financière. Devant 5 jurys, ces candidats sont allés à l’assaut de leur deuxième diplôme d’expertise comptable. Pour le Professeur Emmanuel Hounkou, Président du Jury du grand oral du Descogef 2021, cette étape ultime fait suite aux épreuves écrites qui se sont déroulées du 25 octobre au 04 novembre dernier. « Le grand oral consiste à vérifier de manière orale les compétences et connaissances du candidat à travers un sujet qu’il choisit et qu’il traite pendant 2 heures d’horloge. Après ce traitement en loge, le candidat passera devant le jury pour présenter la thématique pendant 15 minutes, et le jury posera des questions pendant 30 minutes. Le tout fait 45 minutes. Les candidats ont déjà fait l’écrit. Il y a surement la délibération. Ceux qui seront admis seront autorisés à poursuivre le DECOFI qui est la dernière voie qui conduit à l’obtention du Diplôme de l’Expertise comptable de l’Union économique et monétaire Ouest africaine (UEMOA) », a-t-il confié. Cette formation se déroulait dans 3 centres de l’espace Uemoa jusqu’en 2019. Mais au regard de l’évolution du monde des affaires et des besoins du personnel qualifié dans le domaine de l’expertise comptable, l’Uemoa a introduit des réformes qui ont conduit à la décentralisation de cet examen et c’est Pigier-Bénin et l’Eneam qui ont été retenus pour abriter ce programme au Bénin. « Par le passé, l’examen se faisait de façon regroupée en Côte d’Ivoire ou au Sénégal. A partir de cette année, nous avons l’occasion d’organiser l’examen dans chaque pays de l’Uemoa. L’organisation est parfaite et c’est fait dans les normes requises, notamment le diplôme et les normes qui organisent tous les examens au niveau international », a expliqué Ibrahim Mama, Expert-comptable
Les candidats à cet examen du DESCOGEF, les experts comptables et les autres acteurs impliqués se disent satisfaits de l’organisation par Pigier Bénin et l’Ecole Nationale d’Economie Appliquée et de Management. « Par rapport aux conditions d’organisation, il n’y a rien à reprocher, puisque tout était synchronisé avec Dakar. Nous pensons que tout s’est bien passé. Cette formation a pratiquement duré 10 mois », a indiqué le candidat Idelphonse Chokki. Pour Charles Kouphin, Contrôleur national du DESCOGEF Bénin, cet examen s’est déroulé dans les conditions normales d’examen et fixées par les normes internationales. « Nous surveillons depuis 2 semaines le déroulement de cet examen. Les épreuves écrites se sont très bien déroulées. La vigilance qui été prise depuis le début sera maintenue pour que cette dernière étape se déroule dans de très bonnes conditions », a-t-il rassuré.





Dans la même rubrique