Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Facilitation du commerce et transport sur le corridor Abidjan-Lagos : Le Bénin impressionne la sous-région par ses réformes

JPEG - 32.1 ko

Les prouesses du Bénin en matière de facilitation du commerce et de transport sur le corridor Abidjan-Lagos ne passent pas inaperçues. Au cours de l’atelier organisé du 21 au 22 juin 2018 par l’Organisation du Corridor Abidjan-Lagos (Ocal) à Abidjan, une mention honorable a été donnée au Bénin pour les nombreuses réformes engagées. En effet, cet atelier régional s’inscrit dans le cadre de la dissémination du rapport de l’an 7 du Projet de Facilitation du Commerce et du Transport sur le Corridor Abidjan-Lagos (Pfctal). Il a regroupé 50 délégués provenant des parties prenantes du Projet, à savoir les Unités de Coordination du Projet (Ucp), les Comités Nationaux de Facilitation (Cnf) et les Agences d’exécution en Côte d’Ivoire, au Ghana, au Togo, au Bénin et au Nigéria. L’objectif général est de partager le niveau d’atteinte des indicateurs de performance du Projet en vue de trouver des solutions consensuelles pour la facilitation du commerce et du transport sur le corridor Abidjan-Lagos.

Des indicateurs satisfaisants pour le Bénin
De la présentation faite par l’Ocal, il ressort que le Bénin se positionne désormais comme la première nation en matière de libre circulation des personnes et des biens dans la sous-région. La volonté affichée par le Président Talon qui a œuvré pour la suppression de tous les barrages policiers sur les principaux axes routiers en a été pour beaucoup. Le ratio de 3 barrages routiers aux 100 km est atteint et le Bénin est la première nation en matière de libre circulation des personnes et des biens en Afrique de l’ouest. Mieux, l’objectif fixé pour les temps de séjour des marchandises au port autonome de Cotonou a été atteint, une performance que le Nigéria voisin peine à atteindre. En réalité, les temps de traversée des frontières des camions chargés de marchandises au Bénin sont dans les trois premiers de l’espace Cedeao. Au-delà de ces indicateurs, l’opérationnalisation du Guichet Unique et la compétitivité du Port autonome de Cotonou (Pac) ont été saluées par l’ensemble des pays du Corridor Abidjan-Lagos. Le temps de sortie des marchandises du Port est passé à 11 jours alors que l’indicateur de performance des pays du corridor Abidjan-Lagos prévoyait 14 jours. Le Bénin a été donc encouragé à continuer dans cette lancée.

27-06-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU


CHRONIQUES

Editorial : Pas d’intouchable !
21-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
Il a dégainé et il sait dégainer. Au mot corruption et pour tout ce qui est louche, sans distinction, son sabre frappe là où ça fait très mal. Talon, (...) Lire  

En vérité : La fin d’une époque
21-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La loi, rien que la loi
20-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Moteur neuf pour l’éducation (...)
20-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Ganvié, de l’ombre à la lumière
19-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Energie : Prestation tendance (...)
19-02-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Drame, larmes et après ?
18-02-2019, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2880

Lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre (...)
22-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Le chef d’Etat-major de l’armée de terre, Fructueux Gbaguidi a procédé hier, à l’ouverture d’un atelier organisé par la (...)  

Lutte contre l’insécurité : Des délinquants arrêtés avec des armes et (...)
22-02-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Deux Akm, 197 munitions de calibre 7,62 mm. Ce sont les objets retrouvés chez deux individus interpellés dans le (...)  

Lutte contre la corruption : Coup de balai l’aéroport de (...)
21-02-2019, Adrien TCHOMAKOU
Très remonté contre le rançonnement, le Directeur Général de la Police Républicaine, le Général de Brigade Nazaire (...)  

Compétitivité de la tomate béninoise : Les supplices de l’Or (...)
21-02-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Contraintes climatiques, pertes post-récoltes considérables, faible capacité de transformation, etc. Avec une (...)