Fête de l’igname le 15 août prochain : La cherté de l’igname, un casse-tête

La rédaction 13 août 2021

Chaque 15 août, la fête identitaire de l’igname est célébrée au Bénin. La ville de Savalou est la cité qui accueille les manifestations officielles de la fête. Selon les témoignages, la fête s’annonce difficile le dimanche prochain, 15 août 2021.

Les ressortissants de Savalou résidents à Cotonou évoquent une fête de l’igname avec grand moyen cette année. Ceci s’explique par la cherté du prix de l’igname sur le marché. Cette cherté est due à la rareté des pluies au cours du premier semestre de l’année, ce qui rend l’igname presque inexistante dans les marchés. C’est d’ailleurs ce que confirme Morisette Dossou : « La rareté des pluies pendant les premiers mois de la saison a empêché une bonne germination de l’igname. L’igname n’étant pas en quantité dans les marchés comme l’année dernière, le prix d’achat a valablement augmenté ». Un tour au marché de Mènontin et tout est patent. Les étalages d’igname sont quasi-inexistants. On en trouve seulement à deux endroits. « Certains viennent marchander le prix de l’igname mais retournent bredouilles, sans un seul tubercule acheté. Ils disent que l’igname est chère », explique Carmélie, l’une des vendeuses. Plus loin, David Agbato discute avec une cliente le prix des tas d’igname. Après quoi, il confie qu’ « ils viennent payer mais pas comme l’année dernière. Seuls quelques-uns payent après avoir pris connaissance du prix. Par contre, ils promettent revenir quand l’igname sera en grand nombre sur le marché avec la baisse du prix d’achat ».
Toutefois, pour certains savalois, que l’igname soit chère ou pas, la fête aura lieu. C’est le cas de Joyce qui explique qu’elle fêtera selon ses moyens, même si l’igname est chère. « Nous fêtons la nouvelle igname chaque année. Et s’il arrive qu’on ne puisse pas se rendre à Savalou, nous organisons la fête ici à Cotonou en petite famille entre savalois. Même si l’igname est très chère cette année, ce ne sera pas pour nous un obstacle à la fête », a-t-elle conclu.
Adeline SOYINOU & Lauraine DANHA (Stags.)





Dans la même rubrique