Foire commerciale de Cotonou : L’Anm veille au respect des droits des consommateurs

Isac A. YAÏ 20 décembre 2018

La ville de Cotonou abrite du 14 décembre 2018 au 02 Janvier 2019 la Quinzaine commerciale du Bénin. Plusieurs structures publiques et privées y prennent part. C’est le cas de l’Agence Nationale de Normalisation, de Métrologie et du Contrôle Qualité (Anm) qui expose aussi ses services sur l’esplanade du stade de l’amitié Général Mathieu Kérékou. Ce mercredi 19 Décembre 2018, le Directeur général de l’agence, Loukoumanou Osséni s’est adressé au public et aux consommateurs à qui il a expliqué certains problèmes liés à la consommation électrique dans les ménages. « Nous vivons des phénomènes liées à la facturation abusive par certains propriétaires, ou à des problèmes de conflit entre propriétaires et locataires. Ces conflits naissent du fait que tout le monde est sur un seul compteur ou alors le propriétaire a son compteur et facture l’ampoule au montant de son choix. Face à ces conflits, nous devons réagir en permettant aux consommateurs de connaître leur consommation. Mais les compteurs achetés sur le marché ne donnent aucune certitude de décompte normal. Notre présence ici permettra aux locataires et propriétaires de vérifier leurs compteurs auprès de l’Anm », a-t-il expliqué. Le public est donc appelé à venir faire contrôler en 24 heures les compteurs ou autres appareils de mesure comme les balances.
Tout citoyen ou chef d’entreprise curieux de connaitre l’origine, la date de péremption, le fabriquant d’un produit peut aussi s’adresser à l’Anm.. Le Directeur général de l’Anm invite les populations à veiller sur les codes-barres des produits avant de les acheter surtout en ces périodes des fêtes de fin d’année. « Nous nous sommes donc rapprochés du public en cette période de fêtes pour attirer l’attention des uns et des autres sur la justesse des instruments de mesure, notamment les balances utilisées dans les villes, quartiers de ville et même les villages. Car, toutes les balances ne répondent pas aux normes. Nous invitons alors les populations à vérifier dans les boutiques si les balances portent l’étiquette verte (vignette) qui certifie le contrôle de l’Anm », a conclu Loukoumanou Osséni.





Dans la même rubrique