Gestion de la presse béninoise : Orounla échange avec l’Odem

La rédaction 22 juillet 2020

Donner un meilleur visage à la presse. Tel est le souhait du ministre de la communication et de la Poste Alain Orounla qui a reçu en audience hier à son cabinet les membres du bureau de l’Observatoire de la Déontologie et de l’Ethique dans les Médias (Odem), une association professionnelle des journalistes créée en 1999.
Selon le président Éric Sounouvi, l’Odem est confronté à d’énormes difficultés qui nécessitent le concours du Ministère de la communication. Entre autres problèmes, il a évoqué le manque de moyens financiers et logistiques, la précarité des locaux qui abritent le bureau de l’Odem et les problèmes d’électrification. Des difficultés qui ont reçu un écho favorable chez le Ministre qui a promis agir. « J’ai la vision d’imprimer les lettres de noblesse que les médias méritent d’avoir. Il faut revoir la composition et le fonctionnement de l’Odem de sorte qu’il puisse agir contre les dérapages et qu’il soit une véritable instance disciplinaire. Je ferai tout ce qui est de mon devoir pour que l’Odem quitte sa situation de précarité », a laissé entendre le Ministre Alain Orounla.
L’Odem a pour objectif de faire observer les règles de déontologie et de l’éthique dans les médias, protéger le droit du public à une information libre, complète, honnête et exacte, défendre la liberté de presse, veiller à la sécurité des journalistes dans l’exercice de leur fonction et garantir le droit à l’information à chacun et à tous etc.
Marina HOUNNOU (Coll)





Dans la même rubrique