Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Grève à la justice : Attaquer le mal à la racine :

JPEG - 37 ko

On se croyait sortis de l’auberge avec cette hibernation en cours de l’Union nationale des magistrats du Bénin (Unamab). Mais, il a fallu qu’ils s’y mettent et qu’ils fassent des leurs. Cette fois-ci, c’est le personnel non magistrat du secteur de la justice qui se fait signaler. La motion de grève conjointe rendue publique à cet effet, porte la signature de plusieurs syndicats. Le Syntrajab, le Syntra-justice, le Synagojub notamment, sont à l’avant-garde de ce nouveau complot contre les justiciables.
Et une énième fois, la justice sera paralysée et les justiciables livrés à eux-mêmes pendant que greffiers et autres, laissent libre cours à leurs caprices. De quoi s’interroger donc, sur cette propension à la fronde dans un secteur aussi sensible que celui de la justice. C’est à croire d’ailleurs, au regard de la facilité déconcertante avec laquelle les paralysies y sont décrétées, que les frondeurs n’ont aucune idée d’à quel point, le secteur dont ils ont l’animation est vital dans un Etat de droit tel que le nôtre.
Il est un constat désormais, que les bases s’érodent et qu’il faille s’y pencher de manière à diagnostiquer le mal et à lui appliquer la thérapie nécessaire.
Serait-ce donc que tout le mécanisme mis en place à coup de concessions et de sacrifices, dans le but de garantir l’indépendance et le bon fonctionnement de l’appareil justice s’est avéré inopérant ? Il y a lieu de toute façon de s’inquiéter. Peut-être, va-t-il falloir revoir certains paradigmes face à un tel désordre et au besoin, de plus en plus pressant, d’assurer la stabilité du secteur.
Il vaut mieux s’y prendre à temps, pendant que les piliers sont encore en place quand bien même vacillants, pour que l’on n’en arrive pas à ce que la seule option qui finira par se présenter à nous, soit d’expérimenter l’anarchie.

16-10-2017, Naguib ALAGBE


CHRONIQUES

En vérité : Ganvié, de l’ombre à la lumière
19-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Elle est en passe de mériter ce qualificatif. Baptisée pompeusement sous le vocable de « Venise de l’Afrique », la cité lacustre de Ganvié est restée (...) Lire  

Editorial : Energie : Prestation tendance (...)
19-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Semaine décisive pour les candidats
18-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Sourire XXL chez les fonctionnaires
14-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Au secours de l’état civil (...)
14-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
CHAMBRE DE PASSE : ON PASSE OU PAS ?
14-02-2019, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Drame, larmes et après ?
18-02-2019, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2880

Papa pour la première fois : Merveilleuse histoire de vie après (...)
19-02-2019, La rédaction
L’une des meilleures expériences que peut faire un homme sur terre, est de devenir père. Une responsabilité pas des (...)  

Moutawakil Boukari Malick au sujet du site d’accueil des pèlerins : (...)
19-02-2019, La rédaction
Le Gouvernement met les bouchées doubles pour offrir de meilleures conditions aux pèlerins au Hadj. Le conseil des (...)  

Comè / Lutte contre la criminalité faunique : 2 présumés trafiquants (...)
18-02-2019, La rédaction
Le gouvernement du Bénin fait de la lutte contre la criminalité faunique son cheval de bataille pour la protection (...)  

Naufrage d’une barque sur le fleuve Niger : L’Anpc vole au secours (...)
18-02-2019, Adrien TCHOMAKOU
Du soutien, les rescapés du naufrage survenu, il y a quelques jours, sur le fleuve Niger à Karimama en ont reçu de la (...)