Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Grève dans les Universités nationales : Les enseignants du supérieur annoncent un campus mort

JPEG - 299.8 ko

A l’issue d’une Assemblée générale tenue hier dans l’amphi Flash du Campus d’Abomey-Calavi, l’intersyndicale des enseignants du supérieur ont décidé de l’opération ‘’campus mort’’ à compter de la semaine prochaine si le Gouvernement ne satisfait pas à leurs revendications. L’annonce a été faite à la faveur d’une conférence de presse donnée dans la même journée. Les enseignants du supérieur dénoncent entre autres le dialogue de sourds qui s’entretient entre eux et le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Ils exigent donc la satisfaction sans délai des 15 points de leur plateforme revendicative. Il s’agit entre autres du recrutement d’enseignants en adéquation avec les normes du système LMD, de l’application aux enseignants du supérieur du décret 2011 du 5 août 2011 portant institution d’un coefficient de prévarication du traitement des agents de l’Etat, de la signature sans délai du projet de décret devant modifier le décret 2016-244 du 4 avril 2016 portant bénéfice de la promotion professionnelle des enseignants du supérieur, de la prise des arrêtés d’application du décret portant statut particulier du corps des chercheurs du rang doctoral. Selon le Secrétaire général du Snecc, Dr Julien Gbaguidi, la rétrocession des défalcations sur salaires opérées pour fait de grève n’est pas une condition de levée de motion de grève, comme le fait croire le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané. « La rétrocession des défalcations ne fait pas partie des points inscrits sur la plateforme revendicative. Elle n’est donc pas un élément caractéristique pour aller à la levée de la motion de grève, mais plutôt constitue une condition pour renouer les négociations avec le gouvernement », a-t-il conclu.
Arnaud SOGADJI (Coll.)

16-03-2018, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Ganvié, de l’ombre à la lumière
19-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Elle est en passe de mériter ce qualificatif. Baptisée pompeusement sous le vocable de « Venise de l’Afrique », la cité lacustre de Ganvié est restée (...) Lire  

Editorial : Energie : Prestation tendance (...)
19-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Semaine décisive pour les candidats
18-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Sourire XXL chez les fonctionnaires
14-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Au secours de l’état civil (...)
14-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
CHAMBRE DE PASSE : ON PASSE OU PAS ?
14-02-2019, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Drame, larmes et après ?
18-02-2019, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2880

Papa pour la première fois : Merveilleuse histoire de vie après (...)
19-02-2019, La rédaction
L’une des meilleures expériences que peut faire un homme sur terre, est de devenir père. Une responsabilité pas des (...)  

Moutawakil Boukari Malick au sujet du site d’accueil des pèlerins : (...)
19-02-2019, La rédaction
Le Gouvernement met les bouchées doubles pour offrir de meilleures conditions aux pèlerins au Hadj. Le conseil des (...)  

Comè / Lutte contre la criminalité faunique : 2 présumés trafiquants (...)
18-02-2019, La rédaction
Le gouvernement du Bénin fait de la lutte contre la criminalité faunique son cheval de bataille pour la protection (...)  

Naufrage d’une barque sur le fleuve Niger : L’Anpc vole au secours (...)
18-02-2019, Adrien TCHOMAKOU
Du soutien, les rescapés du naufrage survenu, il y a quelques jours, sur le fleuve Niger à Karimama en ont reçu de la (...)