Harcèlement sexuel dans les médias : L’Upmb met en place une cellule d’assistance juridique

La rédaction 6 mai 2020

L’affaire harcèlement sexuel et de viol dans le monde médiatique béninois continue de faire des vagues. Suites aux dénonciations observées ça et là sur les réseaux sociaux par des femmes journalistes et aux réactions, plusieurs organisations sont montées au créneau pour dénoncer le phénomène. Dans le rang des associations faîtières, l’Union des Professionnels des Médias du Bénin (Upmb) enclenche une guerre implacable contre le fléau. Dans un communiqué signé de Zakiath O. Latoundji, présidente de l’Upmb, lundi dernier, le bureau exécutif de l’Union condamne l’acte et lance une cellule d’assistance juridique aux victimes.

COMMUNIQUE DE PRESSE UPMB
A l’instar de l’opinion publique, l’Union des Professionnels des Médias du Bénin (UPMB) a été informée, par le canal des réseaux sociaux, des dénonciations de cas de harcèlements sexuels dans certaines entreprises de presse du Bénin.
De ces dénonciations faites par des femmes journalistes suivies de nombreux autres témoignages ayant trait aux mêmes pratiques, il ressort que nombre de cas de harcèlement et de viols ont été déjà recensés dans le rang des médias béninois et malheureusement passés sous silence par les victimes.
Ces faits, d’une extrême gravité pour l’expression du potentiel des femmes des médias et pour leur plein épanouissement dans la corporation, ne saurait laisser l’UPMB indifférente d’autant plus que, saisissant l’occasion de la célébration de l’édition 2020 de la Journée internationale de la femme, elle avait organisé avec le soutien technique de l’Ambassade des Pays-Bas au Bénin, un atelier de réflexion sur le leadership dans les médias au Bénin le 12 Avril 2020 ; ladite séance avait d’ailleurs permis de faire des recommandations portant, entre autres, sur la prévention et la lutte contre les violences à caractère sexuel à l’encontre des femmes dans la presse béninoise.
Aussi, scandalisée par ces révélations fracassantes de cas qu’elle condamne avec fermeté et pour lesquels elle exhorte la justice à mener les investigations idoines aux fins de sanctions appropriées, l’Union des Professionnels des Médias du Bénin dont la mission est, entre autres, de soutenir et protéger les professionnels des médias dans l’exercice de leur fonction dans un cadre sécurisé, d’assurer la défense des intérêts matériels et moraux des professionnels des médias et d’œuvrer au respect de l’intégrité physique et morale de ses membres, exprime-t-elle sa compassion et sa solidarité à tous les acteurs des médias victimes de ces actes ignobles et indignes de la profession de journaliste au Bénin.
Elle invite les responsables des entreprises de presse indexées par les dénonciations à faire appliquer des sanctions exemplaires aux auteurs des actes de harcèlement et autres sévices sexuels perpétrés mais aussi de mettre en place des mécanismes de prévention de telles déviances dans le milieu des médias au Bénin.
Pour sa part, l’UPMB informe tous les professionnels des médias ainsi que l’opinion publique nationale de la mise en place et du lancement prochain d’une Cellule d’aide et d’assistance juridique aux professionnels des médias victimes de tout type d’abus (sexuel, judiciaire…) ou attrait devant la justice dans l’exercice de leur profession.
Fait à Cotonou le 04 Mai 2020
La Présidente,
Zakiatou O. LATOUNDJI





Dans la même rubrique