Inauguration de la centrale électrique de 127 Mw : Maria-Gléta 2 en marche pour soulager les populations

Fulbert ADJIMEHOSSOU 30 août 2019

Annoncée il y a quelques jours, la centrale de 127 Mw construite à Abomey-Calavi est une réalité. Elle a été inaugurée ce jeudi 29 août 2019 par le ministre d’État, Abdoulaye Bio Tchané et celui de l’énergie, Jean Claude Dona Houssou. « C’est une victoire collective sur le délestage qui, il y a quelques années encore, paraissait impossible à surmonter. En trois ans, nous sommes en train de remporter la bataille de l’autonomie énergétique pour notre pays. Le Gouvernement a rêvé grand dans ce secteur stratégique. Et aujourd’hui, les fruits sont à la hauteur de l’espérance légitime de nos compatriotes », a dit Abdoulaye Bio Tchané.
D’une valeur de 106,8 milliards Fcfa avec une contribution de 3,7 milliards du Bénin, l’infrastructure qui a été inaugurée hier comporte 7 moteurs d’une puissance unitaire de 18,5 Mw, d’un poste d’évacuation de 161 KV extensibles à 400 Mv de capacité. Elle dispose aussi de transformateurs, de radiateurs de refroidissement d’eau, d’un système d’incendie et de système de traitement d’eau et de bassin d’orage. La centrale thermique couvrira environ la moitié de la puissance totale de pointe du Bénin. Le réseau pourra couvrir plus de 75% des besoins de la journée au Bénin, soit 120 Mw sur 150Mw.

Pari gagné !
Laurent Tossou, Directeur général de la SBEE a salué à l’occasion l’engagement du Gouvernement qui a permis l’aboutissement de ce joyau. « Nous avions pris solennellement l’engagement, le 29 septembre 2017 devant vous, les autorités gouvernementales, et le peuple béninois, de faire respecter les délais de construction de 18 mois, de nous assurer de la qualité du projet, et de générer de nouveaux emplois pour l’atteinte des objectifs du PAG. Aujourd’hui cet engagement est tenu et nous pouvons confirmer que depuis un mois la centrale alimente la moitié des besoins de la clientèle de la SBEE. Cette œuvre vient matérialiser un succès de plus dans le secteur de l’énergie », a-t-il souligné.
L’infrastructure va induire de nombreuses conséquences au plan social notamment sur les localités environnantes. Entre autres impacts sociaux, il y a la voie pavée carrefour Tankpè-Centrale Maria-Gléta d’une longueur de 3 km, la construction de 24 salles de classe, d’une infirmerie et de la clôture au profit du Ceg de Houèto et enfin du déploiement d’un réseau électrique d’environ 25km au profit des populations riveraines.
Le ministre de l’énergie Jean Claude Houssou a rassuré que la centrale respecte les normes internationales environnementales en termes d’émissions de gaz et de bruit. « Tous les tests de performance qui ont été réalisés sur les sept moteurs ont été concluants. Nous avons des valeurs d’émission qui ont été très bonnes. Quand je parle de valeurs d’émissions, c’est tout ce qui concerne le bruit, tout ce qui concerne les oxydes qui seront rejetées conformément aux normes internationales, tous ces éléments sont de très bonnes valeurs et qui nous confirment que cette centrale flambant neuve de dernière technologie est un joyau pour notre pays », a-t-il laissé entendre. C’est une infrastructure qui présente de bonnes perspectives pour la vitalité du secteur de l’énergie. Sa maintenance sera assurée par des techniciens béninois, en majorité.





Dans la même rubrique