INFLATION AU NIGERIA : La conséquence économique de la fermeture des frontières ?

La rédaction 10 décembre 2019

Les analystes économiques l’avaient prédit, et ceci s’est confirmé quelques mois après le verrouillage des frontières nigérianes d’avec le Bénin et le Niger. Le protectionnisme de Buhari n’est pas resté sans conséquence sur l’économie du grand voisin de l’Est. Le pays a connu une véritable inflation, a indiqué une source gouvernementale.
Le gouvernement fédéral du Nigéria a admis que la fermeture des frontières terrestres du pays a contribué à l’inflation, a rapporté l’agence Punch Metro. Selon les chiffres récents du Bureau des statistiques du Nigéria, le taux d’inflation global s’établissait à 11,61 % en octobre 2019.
Zainab Ahmed, Ministre des finances, du budget et de la planification nationale, a déclaré aux correspondants de State House que l’inflation avait augmenté en raison de la hausse des prix des denrées alimentaires résultant de la fermeture des frontières du Nigéria. C’était à l’occasion du Conseil exécutif fédéral tenu à Abuja, une réunion présidée par le Président Muhammadu Buhari.
La Ministre des finances et du budget a déclaré que la fermeture des frontières était une mesure temporaire, adoptée par le gouvernement pour protéger l’économie contre les mauvaises pratiques commerciales des pays voisins. A ce même rendez-vous, elle a affirmé que l’Etat nigérian continue de discuter avec les pays voisins pour s’assurer que les protocoles commerciaux, et surtout l’accord de la zone de libre échange continentale africaine sont respectés afin que les frontières soient rouvertes.
Clément O. ATCHADE





Dans la même rubrique