Inondation dans le Mono : La Jama’at Islamique Ahmadiyya au chevet des sinistrés à Athiémé

Patrice SOKEGBE 5 novembre 2019

La Jama’t Islamique Ahmadiyya répond aux cris de cœur des sinistrés d’Athiémé. Les mercredi 30 et jeudi 31 octobre 2019, cette organisation philanthrope, accompagnée de son partenaire ONG Humanity first, a effectué une descente dans la localité pour apporter aux sinistrés des vivres, du matériel de couchage et des médicaments. Cette descente fait suite à l’appel lancé par les autorités communales d’Athiémé aux potentiels donateurs. En effet, les dernières pluies diluviennes ont entraîné le débordement du fleuve Mono ce qui a eu pour conséquence l’inondation de plusieurs régions du département du Mono notamment les communes d’Athiémé, de Lokossa et de Grand-Popo créant ainsi des milliers de personnes sinistrées. Pendant deux jours, les responsables des deux organisations ont sillonné la commune d’Athiémé pour témoigner aux sinistrés leur amitié et leur solidarité. C’est d’abord à Athiémé-centre que le mercredi dernier, dans l’enceinte de la mairie, lors d’une cérémonie présidée par le maire Houssou Jean que les sinistrés ont reçu des vivres composés de maïs, de riz, de bidons d’huile végétale, des pâtes alimentaires, de sacs de haricot, de nattes et de moustiquaires imprégnés. Un camp médical assuré par les médecins membres de la délégation des donateurs a été organisé pour donner des soins aux personnes malades et pour prévenir des infections liées à l’eau qui peuvent prendre place dans la communauté. Le maire de la commune d’Athiémé, dans un long discours, a expliqué l’origine du sinistre avant de remercier le Président de la Jama’at Islamique Ahmadiyya du Bénin pour tout ce qu’il a toujours fait pour les personnes pauvres et vulnérables du Bénin et surtout celles de la commune d’Athiémé. Le lendemain, la délégation a été reçue par le Chef d’arrondissement d’Atchannou Koumagni Agossou Julien qui a bien voulu faire visiter aux donateurs le camp de regroupement des sinistrés de son arrondissement. Pour le Président Farooq Ahmad, aider les personnes en difficultés est un devoir. « C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous faisons tout pour répondre à l’appel des autorités quand notre contribution est demandée », a-t-il ajouté. Il faut souligner que plus de 2000 personnes ont été consultées en deux jours et des médicaments leur ont été gratuitement offerts. D’une valeur globale estimée à environ 17 millions de francs CFA, cette assistance sera élargie les prochains jours aux sinistrés des inondations de Ouinhi, de Zogbodomey et de Sô-Ava, c’est un projet qui vient en appui aux efforts consentis par les autorités nationales pour permettre aux sinistrés de plusieurs régions de notre pays d’amortir un tant soit peu les difficultés nées du sinistre de l’inondation.





Dans la même rubrique