Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Inondations au Bénin : une inflation record des prix des produits alimentaires hante les ménages

JPEG - 178.6 ko

Les prévisions ne sont guère reluisantes pour le panier de la ménagère. Au grand dam des consommateurs qui ne savent plus à quel saint se vouer par ces temps de morosité économique, certaines denrées de première nécessité comme le riz paddy, le maïs, le manioc, des légumineuses comme le voandzou et le haricot, des fruits et légumes ont vu leurs prix grimper sensiblement. Cette tendance haussière des coûts serait due aux inondations qui sévissent dans certaines régions agricoles.
Les inondations dans les bassins des grands cours d’eau béninois ont provoqué des pertes de produits alimentaires de l’ordre de plusieurs milliards de FCfa. En effet, le niveau pluviométrique supérieur à la normale qu’a enregistré le pays, a entraîné des inondations dans les régions agricoles situées dans les lits naturels des affluents du Niger, de l’Ouémé du Mono et du Couffo. Ce trop-plein d’eau a entraîné la destruction de tonnes de céréales. Les experts s’attendent donc à un renforcement de l’inflation, surtout que les récoltes de maïs et de riz paddy ont été affectées par cette situation particulière. « Le seul problème auquel les agriculteurs sont actuellement confrontés est le problème des inondations qui affecte les terres agricoles dans le pays », rappelle Dr Kognido Robert agroéconomiste.

D’autres causes plausibles…
Au Bénin, seulement 10% des terres cultivables sont sous irrigation. A ce taux faible d’irrigation, il faut ajouter l’accès au crédit et aux intrants agricoles en dépit des appuis du gouvernement. Et ce n’est pas tout car l’accès insuffisant aux marchés combiné aux installations de stockage inadéquates font que la productivité agricole reste en deçà des potentialités intrinsèques. Cette faible productivité est marquée par des pertes élevées et des déchets énormes après récolte. D’autres défis qui peuvent entrainer une faible production agricole : le pays dispose de peu de pistes agricoles pour acheminer les récoltes vers les marchés intérieurs. Résultat, des récoltes périssent dans les fermes.

2-10-2018, Gérard GANSOU


CHRONIQUES

Editorial : Pas d’intouchable !
21-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
Il a dégainé et il sait dégainer. Au mot corruption et pour tout ce qui est louche, sans distinction, son sabre frappe là où ça fait très mal. Talon, (...) Lire  

En vérité : La fin d’une époque
21-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La loi, rien que la loi
20-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Moteur neuf pour l’éducation (...)
20-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Ganvié, de l’ombre à la lumière
19-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Energie : Prestation tendance (...)
19-02-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Drame, larmes et après ?
18-02-2019, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2880

Lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre (...)
22-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Le chef d’Etat-major de l’armée de terre, Fructueux Gbaguidi a procédé hier, à l’ouverture d’un atelier organisé par la (...)  

Lutte contre l’insécurité : Des délinquants arrêtés avec des armes et (...)
22-02-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Deux Akm, 197 munitions de calibre 7,62 mm. Ce sont les objets retrouvés chez deux individus interpellés dans le (...)  

Lutte contre la corruption : Coup de balai l’aéroport de (...)
21-02-2019, Adrien TCHOMAKOU
Très remonté contre le rançonnement, le Directeur Général de la Police Républicaine, le Général de Brigade Nazaire (...)  

Compétitivité de la tomate béninoise : Les supplices de l’Or (...)
21-02-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Contraintes climatiques, pertes post-récoltes considérables, faible capacité de transformation, etc. Avec une (...)